novembre 29, 2020

Un nouveau radar de vitesse mis en service à Laxou !

Sécurité routière. La préfecture de Meurthe-et-Moselle a annoncé hier la mise en service d'un radar de vitesse fixe implanté sur l'avenue du Bois Gronée à Laxou. Le dispositif opérationnel depuis lundi 6 mars était attendu avec impatience par la municipalité et la population laxovienne.

RadarLaxou

Le nouveau radar de vitesse a été mis en service sur l'avenue du Bois Gronée à Laxou - photo CS ici c nancy fr

Le projet du nouveau radar était dans les cartons depuis une délibération municipale de la commune laxovienne datant de 2012. Accidents à répétition, nuisance sonore liée aux accélérations brutales des conducteurs, les habitants excédés, avaient exhorté la municipalité d’agir. Ils ont obtenu gain de cause. Mis en service lundi 6 mars 2017, ce nouveau radar est le 17e du département, il a été placé dans la montée pour flasher les conducteurs dont la vitesse excède les 70 km/ heure dans le sens Laxou — Maxéville.

L’avenue du Bois Gronée, un axe accidentogène

« Entre 2009 et 2013, nous avions quasiment un accident corporel par mois, près de 10 par an sur cet axe-là » affirme chiffres à la main, Marie Argouarch, directrice du cabinet du préfet de Meurthe-et-Moselle lors d’une conférence de presse tenue aux abords du radar. Au mois d’août 2014, les autorités se souviennent également de deux accidents mortels survenus à une semaine d’intervalle. Pour autant, la préfecture se défend de vouloir déployer des radars avec le principe « d’en mettre partout », mais d’identifier les zones à risques. « La politique actuelle concernant les radars et d’agir avec parcimonie sur des zones d’accidentologie fortes comme typiquement sur cette avenue » assène la directrice du cabinet. Pour installer le radar de Laxou, les autorités ont dû respecter un certain nombre de contraintes techniques de sorte que l’appareil soit bien calibré.

Des actions en Meurthe-et-Moselle pour endiguer la hausse de la mortalité routière

Selon les chiffres de la sécurité routière, les autorités en Meurthe-et-Moselle ont fait face à une forte augmentation de décès sur les routes, sept personnes de plus sont décédées en 2016 par rapport à 2015, soit 34 décès contre 27 l’année précédente. Des faits qui ont entrainé une réaction des autorités à travers un renforcement de la prévention à destination de tout public : enfants, motards, séniors... Parmi les actions à venir dans le département : un crash test dans l’arrondissement de Briey (Tomblaine en avait accueilli un l’an dernier), deux journées de sensibilisation à destination des motards ou encore des actions tournées vers les séniors touchés par des accidents en tant que piétons. Le volet répressif sera également développé précise Marie Argouarch « on se rend compte qu’un certain nombre d’usagers ne sont pas sensibles aux messages de prévention, mais par la sanction. » Un volet répressif déployé par les forces de l’ordre, police, gendarmerie, CRS à travers des contrôles majoritairement axés sur la vitesse, l’alcool et « de plus en plus sur les stupéfiants », prévient la directrice du cabinet. 

Les radars autonomes en appui des contrôles routiers

En appui des contrôles routiers menés par les forces de sécurité, une nouvelle génération de radar a déjà fait son apparition sur le département, les radars autonomes marqués par leur mobilité. Ainsi, un nouveau radar de vitesse autonome est en service depuis ce vendredi 3 mars en Meurthe-et-Moselle sur la départementale entre Richardménil et Viterne près de Nancy. Un autre sera prochainement installé sur la RD657 entre Dieulouard et Pont-à-Mousson.  

Bons plans

Guardian Of Real Nancy-Ludres

"Ne Jouez plus aux jeux vidéo, Vivez-Les !!!!"

Ici-c-Nancy TV

Retrouvez-nous sur Facebook

L'agenda des sorties

Lun Mar Mer Jeu Ven Sam Dim
1
2
3
4
5
6
7
8
9
10
11
12
13
14
15
16
17
18
19
20
21
22
23
24
25
26
27
28
29
30
31