mai 12, 2021

Enlèvement de Mia : un mandat d’arrêt international à l’encontre de Rémy Daillet

Rémy Daillet fait l'objet d'un mandat d'arrêt international / capture YouTube Rémy Daillet fait l'objet d'un mandat d'arrêt international / capture YouTube
Rémy Daillet, ancien cadre du MoDem en Haute-Garonne, suspecté d'avoir joué un rôle dans l’organisation de l’enlèvement fait l'objet d'un mandat d'arrêt international délivré par le juge d’instruction de la Juridiction inter-régionale spécialisée (JIRS) de Nancy.

Un mandat d’arrêt diffusé aujourd’hui a été délivré par le juge d’instruction de la Juridiction interrégionale spécialisée (JIRS) de Nancy à l’encontre de Rémy Daillet suspecté d’être impliqué dans l’enlèvement de la jeune Mia. L'homme, aujourd'hui connu comme l'une des figures de la sphère complotiste avait auparavant exercé des fonctions au sein du parti du Modem de Haute-Garonne avant d’être exclu du parti centriste en 2010. 

guillemets 80x80 gauche
Rémy Daillet apparait comme l’animateur principal de la “mouvance” dans le cadre de laquelle s’inscrivent les mis en cause... 

François Pérain, procureur de la République

« Ce mandat d’arrêt a été pris au regard de plusieurs éléments, dont les auditions de certaines des personnes placées en garde vue et mises en examen. Au regard de ces éléments, Rémy Daillet apparait comme l’animateur principal de la “mouvance” dans le cadre de laquelle s’inscrivent les mis en cause », indique François Pérain dans un communiqué transmis ce mardi 20 avril 2021.

« À ce stade des investigations, il aurait joué un rôle dans l’organisation de l’enlèvement et aurait ainsi fourni les coordonnées de l’accueillante de la mère et de l’enfant à Neufchâtel », ajoute le magistrat. 

Les cinq hommes, âgés de 23 à 60 ans, suspectés d’être impliqués dans l’enlèvement de la jeune Mia sont poursuivis pour « enlèvement en bande organisée d’une mineure de moins de quinze ans et association de malfaiteurs ». Quatre ont été placés en détention, seul l'un d'eux a été placé sous contrôle judiciaire.

Six jours après le rapt de l'enfant, Lola Montemaggi et sa fille ont été localisées dimanche à Sainte-Croix en Suisse. La mère a été placée en détention provisoire dans le canton de Vaud en Suisse, elle devrait faire l’objet ensuite d’une procédure d’extradition en vue d'une probable mise en examen. La petite fille a été remise à sa grand-mère maternelle qui en a la garde. 

Ici-c-Nancy TV

Retrouvez-nous sur Facebook

L'agenda des sorties

Lun Mar Mer Jeu Ven Sam Dim
1
2
3
4
5
6
7
8
9
10
11
12
13
14
15
16
17
18
19
20
21
22
23
24
25
26
27
28
29
30
31