juin 13, 2021

Bac 2021 : les épreuves de spécialité en mars annulées au profit du contrôle continu

Image d'illustration / photo Ici c nancy.fr Image d'illustration / photo Ici c nancy.fr
En raison de la crise de la Covid-19, les premières épreuves de spécialité du nouveau baccalauréat, qui comptent pour un tiers de la note finale, sont finalement annulées au profit du contrôle continu. Tour d'horizon des changements. 

Pour tenir compte de l'impact de la crise sanitaire sur les conditions de préparation du baccalauréat général et technologique, Jean-Michel Blanquer, ministre de l'Éducation nationale, de la Jeunesse et des Sports, a décidé plusieurs adaptations des épreuves du baccalauréat.

Ces décisions, adoptées à titre exceptionnel pour cette année 2020-2021, répondent à deux objectifs pour le gouvernement : "privilégier les apprentissages pour permettre aux lycéens de se préparer aux études supérieures, dans le prolongement de la réforme du lycée et du choix des spécialités", mais aussi "donner de la visibilité à l'ensemble de la communauté éducative et permettre à chacun de se projeter dans sa formation et dans la préparation des différentes étapes de cette année scolaire", souligne le ministère de l'Éducation Nationale.

Les décisions adoptées sont les suivantes :

L'annulation des épreuves terminales d'enseignement de spécialité de mars

Les épreuves terminales d'enseignement de spécialité, qui devaient se tenir à compter du 15 mars, sont annulées. Pour l'obtention du baccalauréat, les notes de ces épreuves seront remplacées par les notes obtenues par les lycéens dans le cadre du contrôle continu, c'est-à-dire par la moyenne des moyennes semestrielles ou trimestrielles de l'année. Validée à l'issue des conseils de classe du mois de juin 2021, cette moyenne constituera la note prise en compte pour le baccalauréat dans les enseignements correspondants.

 

Le maintien des épreuves terminales de fin d'année scolaire

Les épreuves terminales du mois de juin sont maintenues selon le calendrier initial :

Les épreuves du grand oral se dérouleront du 21 juin au 2 juillet ;

L'épreuve de philosophie se tiendra le 17 juin et sera aménagée pour que soient prises en compte les conditions particulières d'apprentissage des élèves depuis mars 2020. Elle comportera non pas deux sujets de dissertation mais trois, qui porteront sur des notions distinctes afin de couvrir le plus largement possible le programme de la classe terminale ;

Pour les élèves de Première, les épreuves anticipées de français écrites se tiendront le 17 juin ; les épreuves orales s'étendront du 21 juin au 2 juillet.

Pour l'épreuve anticipée orale de français, le nombre de textes à présenter par les élèves sera ramené :

-          À quatorze textes minimum (au moins trois extraits des œuvres intégrales au programme par objet d'étude, afin de soutenir la préparation des élèves à l'exercice écrit de la dissertation) dans la voie générale ;

-          À sept textes minimum dans la voie technologique selon la répartition minimale suivante : au moins deux textes extraits d'une œuvre et un texte pour le parcours dans le cadre de  l'objet d'étude « Littérature d'idées », auquel est directement corrélé l'exercice de contraction et d'essai ; au moins un texte (issu de l'œuvre choisie ou du parcours) pour chacun des trois autres objets d'étude.

L'épreuve écrite de français demeure inchangée.

S'agissant de Parcoursup, le calendrier de transmission des notes est maintenu avec deux phases, indique le ministère de l'Éducation Nationale, à savoir :

-          Une première en mars-avril avec les bulletins et notes de 1ère (résultats des épreuves anticipées de français, les épreuves de contrôle continu 1 et 2, la spécialité abandonnée en fin de 1ère) ainsi  que les bulletins des 1er et 2ème trimestre de terminale ;

-          Une seconde phase en juin : toutes les notes retenues au titre des enseignements de spécialité seront transmises en juin aux établissements d'enseignement supérieur.

Ici-c-Nancy TV

Retrouvez-nous sur Facebook

L'agenda des sorties