juin 03, 2020

Covid19 : des primes pour les soignants, fonctionnaires, précaires et en EHPAD ?

Photo d'illustration / DR Photo d'illustration / DR
France. Edouard Philippe a précisé mercredi l'ensemble des mesures d'aides prévues dans le « plan d'urgence économique » du Gouvernement pour faire face au Covid-19. Dans le domaine de la santé, la dotation intègre des primes pour les soignants, professionnels du médico-social et personnels des Ehpad...

À l’issue de la présentation du Projet de loi de finances rectificatives (PLFR) présenté en Conseil des ministres par Bruno Le Maire, le Premier Ministre Edouard Philippe et le Ministre de la Santé et Olivier Véran ont détaillé mercredi 15 avril, les mesures d’aides s’intégrant dans le « plan d’urgence économique » du gouvernement. 

Dans ce plan d’urgence, 8 milliards d’euros vont être débloqués pour gérer la crise sanitaire dans le domaine de la santé. Un « effort historique en faveur de notre système sanitaire » a souligné Edouard Philippe dans son allocution qui devra servir pour moitié à l’achat de masques et matériels de santé et pour l’autre à des primes exceptionnelles à destination des personnels soignants. Une gratification financière attribuée dès le mois de mai aux professionnels hospitaliers exerçant auprès des patients Covid-19 dans la trentaine de départements les plus touchés par l’épidémie. Ils recevront une prime de 1500 €, versée quel que soit le statut ou le métier considéré (Internes, agents de service, infirmiers, médecins). Les autres soignants ayant travaillé dans les services Covid+ des 108 hôpitaux de référence percevront également la prime de 1500 €. Les autres personnels de santé recevront une prime de 500 euros. Des primes exemptes de charges et d’impôts.

Primes aux Ehpad pour tous ?

Les personnels des Ehpad et professionnels du médico-social, devraient également bénéficier de primes, mais les contours du dispositifs sont encore flous. La prime exceptionnelle concernera-t-elle tout le monde ? Elle doit encore faire l’objet de négociations et des discussions avec les collectivités locales, avec les départements, sur les conditions de financement. 

Plus concrètement, l’attribution de cette prime promise aux personnels des Ehpad, concernera-t-elle également les salariés des Ehpad du secteur privé ? En Meurthe-et-Moselle, le syndicat FO bien que saluant le geste à destination des salariés du secteur public a exprimé ce jeudi 16 avril ses interrogations quant à l’attribution des primes, redoutant que les structures privées pourtant financées par des fonds publics soient tout bonnement exclus du dispositif. Et de s’interroger sur la forme inégalitaire du dispositif. « Peut-on imaginer des travailleurs à deux vitesses ? Peut-on imaginer que les soignants du secteur privé soient traités en soignant de seconde zone vis-à-vis de leurs collègues du public », questionne Christian Scneider, secrétaire général adjoint UD FO de Meurthe-et-Moselle. 

Plus globalement et en plus des soignants, ce sont tous les agents de l’État qui poursuivent leur mission de service public lors de la crise sanitaire qui bénéficieront d'une prime d’un montant de 1 000 euros versé à la fin de l’état d’urgence sanitaire. Selon Bercy, un agent sur cinq est concerné.

Quant à la prime liée aux foyers modestes dont le versement automatique est prévu le 15 mai, l'aide de solidarité est établie 150 euros aux ménages bénéficiant du revenu de solidarité active (RSA) ou l’allocation spécifique de solidarité (ASS). Chaque enfant donnera droit à «100 euros supplémentaires», précise le gouvernement. 

Ici-c-Nancy TV

Retrouvez-nous sur Facebook

L'agenda des sorties

Lun Mar Mer Jeu Ven Sam Dim
1
2
3
4
5
6
7
8
9
10
11
12
13
14
15
16
17
18
19
20
21
22
23
24
25
26
27
28
29
30