avril 10, 2020

Coronavirus : la France en confinement, "nous sommes en guerre" martèle Macron

Capture d'écran - déclaration du président de la République lundi 16 mars 2020 Capture d'écran - déclaration du président de la République lundi 16 mars 2020
FRANCE. Dès mardi 17 mars, la France entre en confinement, le chef de l'État a appelé les Français à la responsabilité et à ne pas céder à la panique.

Pour lutter contre l’épidémie qui progresse dans le pays avec plus de 900 cas positifs supplémentaires en 24 heures, de nouvelles mesures ont été prises. Elles visent à restreindre les activités sociales à l’heure où encore trop de gens se rassemblent en pleine épidémie.  « Cela signifie que les regroupements extérieurs, les réunions familiales ou amicales ne seront plus permises. Se promener, retrouver ses amis dans le parc, dans la rue, ne sera plus possible. Il s'agit de limiter au maximum ces contacts au-delà du foyer. ». 

« Nous sommes en guerre », a dit Emmanuel Macron à six reprises. Dès demain midi et pour quinze jours, la France entre en période de confinement. Partout sur le territoire, seuls devront demeurer les trajets nécessaires en respectant les distances. « Toute infraction sera sanctionnée, il y aura des règles » a précisé le chef de l’État appelant chacun au « sens des responsabilités ». « Seuls doivent demeurer les trajets pour aller faire ses courses, se soigner, aller travailler quand le travail à distance n’est pas possible, faire un peu d’activité physique ».

Concernant la distribution de masques, elle sera assurée dès demain en priorité aux hôpitaux et aux médecins de ville et de campagne  « dans les 25 départements les plus touchés ». Les autres départements suivront à partir de mercredi.

Emmanuel Macron a aussi évoqué la suspension de l’ensemble des réformes en cours, le report du second tour des élections municipales et aussi au niveau européen la fermeture des frontières de l'espace Schengen pendant au moins trente jours. 

« Cette crise sanitaire sans précédent aura des conséquences, humaines, sociales...», admet le chef de l'État affirmant que « pour ce qui concerne la France, aucune entreprise, quelle que soit sa taille, ne sera livrée au risque de faillite » a t-il ajouté. « Plus nous agirons ensemble, plus nous surmonterons cette épreuve ... Ne cédez à aucune panique ni au désarroi... Hissons-nous individuellement et collectivement à la hauteur du moment. »

 

Retrouvez-nous sur Facebook

L'agenda des sorties

Lun Mar Mer Jeu Ven Sam Dim

Ici-c-Nancy TV