mai 16, 2022

Grand Nancy. "Je vais t'enterrer vivante dans un bois", le conjoint interpellé

Faits divers. Un homme de 32 ans a été interpellé pour menaces de mort envers sa conjointe, des propos proférés le soir du 10 janvier. L’homme est connu pour des faits de violences. 

Les faits ont débuté au cours d'une soirée, lundi 10 janvier, sur fond de litige commercial et d'impayés, a-t-on appris de source policière. L'homme, entrepreneur, se rendait à Tomblaine avec sa compagne chez un client également ami, l'occasion d'aborder avec lui le chantier pour lequel il n'avait pas été complètement payé. La soirée s'achevait. Le couple un peu alcoolisé remontait en voiture et un différend s'engageait dans l'habitacle. La quadragénaire reprochant vivement à son conjoint de ne pas avoir agi avec "plus de poigne". Le ton serait monté graduellement avec des reproches de plus en plus sévères portant sur sa capacité à agir comme "un homme" et allant jusqu'à ironisé sur le fait qu'il se serait fait "embobiné" par son ami. Des propos qui allaient déclencher la fureur du conjoint avec pour conséquence une menace de mort aussi soudaine qu'inquiétante à l'intention de sa compagne : "Je vais t'enterrer vivante dans un bois, tu vas voir ce que ça fait de mourir", rapporte une source policière.

Pour accompagner ses propos, au lieu de rentrer chez eux sur le secteur de Vandoeuvre-lès-Nancy, l'homme s'engageait sur l'A33 en direction de Rosières-aux-Salines. C'est au niveau du radar de vitesse par un coup donné par la conjointe sur le volant que le véhicule allait heurter la glissière de sécurité sans occasionner toutefois d'accident de la route. Sur un chemin allant vers Blainville, l'homme sortait finalement de son véhicule tandis que sa compagne s'enfermait dans l'habitacle. Une mise en sécurité de courte durée puisque l'homme toujours animé par la rage brisait la vitre du côté passager, attrapait sa compagne pour lui assener deux gifles. Une tension qui finissait par s'apaiser, d'après la police. Rebroussant chemin, le conjoint déposait sa femme à Vandoeuvre-lès-Nancy. Arrivés à destination, elle se saisissait de son téléphone portable pour contacter sa soeur, mais là encore, elle était interrompue par le geste de son conjoint qui détruisait l'appareil.

Le soir-même, la jeune femme déposait une plainte auprès des policiers du commissariat de Nancy. Par ailleurs, pour les faits dont elle était victime, quatre jours d’incapacité totale de travail (ITT) lui étaient attribués. 

Suite aux investigations de l'Unité des Atteintes aux personnes (UAP), le mis en cause était interpellé, mercredi 12 janvier, dans l'agglomération nancéienne sur la commune de Saulxures-lès-Nancy.  

Le trentenaire a été présenté devant le tribunal judiciaire de Nancy vendredi 14 janvier 2022 pour des faits de "violences volontaires par concubin" et "menaces de mort réitérées". Le magistrat lui a délivré une convocation sur procès-verbal (CPPV) et l'a placé sous contrôle judiciaire jusqu’à son prochain jugement. 

Ici-c-Nancy TV

Retrouvez-nous sur Facebook

L'agenda des sorties

Lun Mar Mer Jeu Ven Sam Dim