août 02, 2021

Ludres : parce qu'il ne peut aller en discothèque, il dégrade et incendie son propre véhicule

Photo d'illustration Photo d'illustration
Quatre jeunes gens, dont le propriétaire du véhicule, doivent comparaitre devant la justice pour avoir volontairement incendié en février 2020 une voiture à Ludres. L’embrasement du véhicule avait nécessité l’intervention des sapeurs-pompiers. 

Les faits se sont produits dans la soirée du 9 février 2020 peu avant le premier confinement. Réunis autour d’une voiture achetée le jour même, quatre individus dont le jeune propriétaire du véhicule, projetaient de se se rendre dans une discothèque à Charmes lorsqu’ils constataient la présence d’un pneu à plat qui allaient contrarier leurs plans festifs. Démunis d'outils pour réparer cette crevaison, ils auraient usé d’une méthode plutôt radicale, la destruction dudit véhicule. Une intention qu'ils allaient concrétiser en sautant sur l’habitacle et en se filmant au cours des dégradations. Le véhicule était ensuite déplacé un peu à l’écart et à quelques encablures en vue de l’incendier, souligne une source policière.

Pour arriver à leur fin, ils utilisaient un briquet puis avaient recours à un accélérateur de feu qui allait permettre d’embraser la voiture. Mais, dépassés face à l’ampleur des flammes et des fumées, les auteurs pris de panique alertaient les sapeurs-pompiers puis s’éclipsaient à l’arrivée de la police. 

Le principal suspect a été extrait de sa cellule du centre de détention de Nancy - Maxéville

Un peu plus d'un an après les faits, l’enquête confiée à l’Unité des atteintes aux biens du commissariat de Nancy a permis de retrouver les suspects présumés de cet incendie volontaire qui ont chacun été convoqués le 23 mars 2021. Il s’agit de deux mineurs de 17 ans et de deux jeunes majeurs domiciliés à Nancy, Ludres et Vandœuvre-lès-Nancy. Le principal individu, propriétaire du véhicule qui était placé en détention pour des faits de violences a été extrait de la prison de Nancy-Maxéville.

Les quatre protagonistes sont poursuivis pour « destruction du bien d’autrui par moyen dangereux pour les personnes » et « mise en danger d’autrui à un risque immédiat de mort ou de blessures de nature à entraîner une mutilation ou une infirmité permanente par la violation manifestement délibérée d’une obligation particulière de sécurité ou de prudence ». Lors des faits, les volutes de fumée provoquées par l'incendie avaient incommodé quelques riverains.  

En outre, le jeune propriétaire de la voiture n’était pas titulaire du permis de conduire et était en défaut d’assurance lors de l’achat du véhicule. Pour ces faits, les mis en cause font l’objet d’une comparution par officier de police judiciaire le 5 mai 2021 pour les deux mineurs et le 21 juin 2021 pour les deux majeurs.

 

Ici-c-Nancy TV

Retrouvez-nous sur Facebook

L'agenda des sorties

Lun Mar Mer Jeu Ven Sam Dim
1
2
3
4
5
6
7
8
9
10
11
12
13
14
15
16
17
18
19
20
21
22
23
24
25
26
27
28
29
30
31