juin 17, 2021

Grand Nancy : série de dégradations par incendie dans le voisinage, un suspect devant la justice

Les enquêteurs de la Sûreté départementale de Meurthe-et-Moselle ont sans doute résolu plusieurs dizaines de dégradations commises à Jarville puis à Vandoeuvre-lès-Nancy entre 2019 et 2021. En changeant de quartier et de commune, l'auteur présumé des faits, âgé de 29 ans, a été identifié et devra répondre d'incendies volontaires de biens privés lors d'une prochaine comparution immédiate devant le tribunal judiciaire de Nancy.

Des paillassons brûlés, des sonnettes et lampes dégradées, des interrupteurs détruits par des incendies... Des atteintes volontaires aux biens privés qui se sont multipliés entre mai et juillet 2019 en empoisonnant le quotidien d'habitants rue Edouard Lalo, l'un des quartiers de la commune de Jarville-la-Malgrange. Des nuisances qui conduisaient à des plaintes notamment celle du bailleur social Meurthe-et-Moselle Habitat (MMH). Puis les faits s'étaient subitement interrompus, avant... de reprendre à Vandoeuvre-lès-Nancy début janvier 2020 et 2021. Cette fois-ci, rue Amsterdam, rue Hollande ou bien rue des Flandres ciblant toujours les mêmes biens et selon le même procédé de destruction par le feu. 

Les investigations, confiées à l'Unité des atteintes aux biens (UAB), permettaient de relever de fortes similitudes dans le mode opératoire utilisé pour dégrader des biens dans les quartiers des communes concernées. L'intérêt des enquêteurs se focalisait ensuite sur un individu. Curieusement, ce dernier s'était spontanément et à plusieurs reprises manifesté auprès de certaines victimes pour leur apprendre les dégradations dont elles avaient été victimes.

Convoqué à l'hôtel de police de Nancy, mardi 16 mars, l'homme qui avait déménagé de Jarville-la-Malgrange pour habiter à Vandoeuvre-lès-Nancy, a reconnu les faits tout en les minimisant. Il a expliqué auprès des enquêteurs avoir agi notamment par vengeance ciblant certains voisins à la suite de « mauvais regards » ou considérant qu’ils avaient pu l'« embêter ». 

Poursuivi pour incendies volontaires de biens privés, le suspect qui a été vu par un psychiatre au cours de sa garde à vue, a été présenté mercredi en comparution préalable devant le tribunal judiciaire en vue d’une comparution immédiate vendredi 19 mars 2021.  

Ici-c-Nancy TV

Retrouvez-nous sur Facebook

L'agenda des sorties