février 27, 2021

Jarville : tentative de vol avec arme, trois pieds nickelés interpellés lors d'une opération de contrôle du couvre-feu

Trois individus ont été interpellés lors d’une opération de contrôle du couvre-feu puis placés en garde à vue à l’hôtel de police de Nancy. Un peu plus tôt, ils avaient tenté de dérober un coffre fort, mais avaient été contraints de mettre fin à leur expédition face à un propriétaire... plutôt récalcitrant. 

L’affaire n’est pas banale, voire même plutôt risible. Les faits s’inscrivent dans une succession d’évènements peu favorables aux apprentis voleurs. Dimanche 14 février, une équipe de trois individus avaient planifié le vol du contenu d'un coffre-fort dans un pavillon situé à Jarville-la-Malgrange. Deux individus armés d’un fusil de chasse se présentaient aux portes du domicile, le troisième restant dans le véhicule. Un projet qui était avorté par la présence d'une femme. Bredouilles, ils rebroussaient chemin.

Ils revenaient le lendemain soir, lundi 15 février, armés du même fusil de chasse. Cette fois-ci, c'est le propriétaire du logement, peu coopératif, qui finissait par mettre en fuite les deux lascars armé d'un marteau ! Et la suite s'inscrivait dans le même acabit, puisqu’au moment de remonter dans leur voiture, les auteurs constataient que leur chauffeur n’était plus là. Toutefois avec les clefs du véhicule, ils parvenaient à repartir abandonnant leur compagnon.

Contrôlés en plein couvre-feu avenue de Strasbourg à Nancy

Un déplacement éclair qui trouvait son dénouement vers 22h. Les trois comparses étaient arrêtés avenue de Strasbourg à Nancy par une patrouille de la brigade canine de Nancy qui procédait justement à une opération de contrôle du couvre-feu. Leur fusil, visible dans leur véhicule, était aussitôt saisi. Et, quelques minutes plus tard, le troisième protagoniste, dont le groupe avait perdu la trace, les rejoignait spontanément expliquant aux policiers être le propriétaire de la voiture. 

Sans surprise, le trio était placé en garde à vue au commissariat central de Nancy. L’affaire était confiée à la brigade des atteintes aux biens (BAB). Il s’agit de trois individus originaires de l’agglomération nancéienne, âgés de 19 et 21 ans, défavorablement connus des services de police. Ils ont été présentés mercredi 17 février en comparution sur reconnaissance préalable de culpabilité en vue d’une comparution immédiate ce vendredi.  

Bons plans

Ici-c-Nancy TV

Retrouvez-nous sur Facebook

L'agenda des sorties

Lun Mar Mer Jeu Ven Sam Dim
1
2
3
4
5
6
7
8
9
10
11
12
13
14
15
16
17
18
19
20
21
22
23
24
25
26
27
28