mai 07, 2021

Maxéville : refus d'obtempérer lors du couvre-feu, un automobiliste fonce sur des policiers

FAITS DIVERS. Refus d'obtempérer à un contrôle de police, violences aggravées sur personnes dépositaires de l’autorité publique... Plusieurs policiers d'un même équipage ont été légèrement blessés en marge d'un contrôle dimanche 3 janvier en fin de journée. Le conducteur du véhicule léger mis en cause ainsi que ses quatre passagers ont été placés en garde à vue à l'hôtel de police de Nancy. 

Depuis samedi 2 janvier 2021 en raison du couvre-feu instauré pour limiter la propagation du virus de la Covid-19, les déplacements sont interdits entre 18 heures et 6 heures du matin. Dimanche aux alentours de 20h, un équipage de police de la brigade anti-criminalité (BAC) en patrouille dans le Grand Nancy repérait deux individus à pied à Maxéville qui rejoignaient une voiture. Alors que les forces de l’ordre se rapprochaient du véhicule pour procéder à un contrôle, l’automobiliste au volant d’une Renault Twingo entreprenait une marche arrière, puis une marche avant avec pour conséquence de blesser un premier policier avec le rétroviseur. Le fonctionnaire devait ensuite sauter sur le bas-côté à la suite d’une nouvelle manoeuvre. 

L’automobiliste fonce sur les policiers

Les policiers enjoignaient le conducteur à stopper son véhicule, l’un des agents se rapprochait pour ouvrir la portière et ainsi arrêter le moteur, mais l’automobiliste ne lui offrait pas cette possibilité et lui roulait sur un pied. Le véhicule repartait tous feux éteints. Accélérations et changements de direction intempestifs, dans sa tentative de fuite l’automobiliste heurtait en marche arrière un mur puis n’hésitait pas à emboutir l’avant d’un véhicule de police qui lui barrait le chemin pour s'échapper. Le policier s’approchait du fuyard pour sommer l’automobiliste à couper le contact, mais là encore  le conducteur n’obtempérait pas et dans une ultime action percutait intentionnellement le policier le touchant au niveau du tibia. Coûte que coûte, à force de persévérance ce même policier parvenait à se rapprocher du conducteur et à couper le contact . 

Venus des Vosges pour acheter... des stups à Nancy

Le chauffard dans un état d’agitation était interpellé ainsi que les passagers du véhicule par l'équipage de police de la BAC et l'intervention des renforts arrivés sur place. Il s’agit de cinq Vosgiens, deux hommes âgés de 35 ans et de 24 ans ainsi que trois femmes nées en 1990, 1994 et 1997. La perquisition du véhicule a permis la découverte de couteaux ainsi que de petites quantités de cocaïne et d’héroïne, souligne une source policière. Placés en garde à vue à l’hôtel de police de Nancy et entendus par les enquêteurs de la brigade des atteintes aux personnes (BAP), les individus ont reconnu les faits expliquant leur déplacement dans la métropole du Grand Nancy par leur addiction à la drogue et leur état de « manque ». En outre, pour le conducteur ne disposait pas d’assurance ni de contrôle technique du véhicule. 

Le conducteur faisait l’objet d’une présentation ce mardi devant le tribunal correctionnel en vue d’une comparution immédiate mercredi 6 janvier. Il est poursuivi notamment des faits de « violences volontaires sur personne dépositaire de l’autorité publique (PDAP) avec arme par destination, refus d’obtempérer, dégradation de biens publics et usage de stupéfiants ». Les passagers sont poursuivis pour usage de stupéfiants. Deux des trois policiers se sont vus prescrire respectivement 1 et 2 jours d'incapacité totale de travail (ITT). 

Ici-c-Nancy TV

Retrouvez-nous sur Facebook

L'agenda des sorties

Lun Mar Mer Jeu Ven Sam Dim
1
2
3
4
5
6
7
8
9
10
11
12
13
14
15
16
17
18
19
20
21
22
23
24
25
26
27
28
29
30