octobre 28, 2020

Nancy : une centaine de policiers devant le commissariat pour dénoncer les violences dont ils sont victimes

Le maire de Saint-Max est venu apporter son soutien aux forces de l'ordre lors du rassemblement policier de lundi 12 octobre 2020  / photo ICN.fr Le maire de Saint-Max est venu apporter son soutien aux forces de l'ordre lors du rassemblement policier de lundi 12 octobre 2020 / photo ICN.fr
À l'appel de plusieurs syndicats, ils étaient une centaine de policiers à se rassembler, ce lundi 12 octobre à midi, devant l'hôtel de police de Nancy. Ils dénoncent "les agressions" et "tentatives d'assassinats" ciblant les forces de l’ordre et réclament protection et reconnaissance.

À l’appel de leurs syndicats, des milliers de policiers se sont rassemblés partout en France à la mi-journée devant les commissariats. À Nancy, devant l’hôtel de police, ils étaient une centaine à exprimer leur soutien à leurs collègues blessés lors de l'agression survenue à Herblay et à dénoncer l’attaque au mortier d’un commissariat à Champigny-sur-Marne. Ce lundi à midi, devant les façades du 38 boulevard Lobau, étaient présents des policiers issus de tous les services, mais aussi le maire de Saint Max, Eric Pensalfini, ceint de son écharpe tricolore venu témoigner son soutien aux forces de police. 

Face à une violence toujours plus prégnante et des conditions de travail difficiles, les policiers entendaient également témoigner leur exaspération et leur sentiment d’être lâchés par les institutions. Ils dénoncent les violences qu’ils subissent et réclament des sanctions plus sévères envers les auteurs. Pour le syndicat Unité SGP FO c’est « l’absence de réponse pénale (qui) ne fait que renforcer la volonté d’agresser des policiers en/hors service, voire de tuer du flic ».

Un profond malaise qui s’exprime depuis des années. « La réalité c’est que le problème dépasse la police. Aujourd’hui, c’est la police qui est en danger et c’est notre modèle de société qui est en danger », lâche le secrétaire départemental du syndicat Unité SGP Police FO 54, partisan d'une vraie réforme de fond, d'un "plan Marshall" pour les forces de sécurité intérieure et d'une réponse pénale plus sévère à l'encontre des délinquants.  

Pour l'heure, le syndicat Unité SGP FO annonce que cette action de rassemblement pourra être suivie « d’un octobre 2020 à l’identique d’octobre 2015 devant le ministère de la Justice». Après Gérald Darmanin, ce mardi, le Président de la République recevra à son tour, jeudi 15 octobre à 8h30, les organisations syndicales représentatives de la Police Nationale. 

police54 121020Rassemblement symbolique ce lundi 13 octobre devant la façade du commissariat central de Nancy - photo ICN.fr

Bons plans

Ici-c-Nancy TV

Retrouvez-nous sur Facebook

L'agenda des sorties

Lun Mar Mer Jeu Ven Sam Dim
1
2
3
4
5
6
7
8
9
10
12
13
14
15
16
18