juillet 06, 2020

Plateau de Haye : une opération CODAF contre les garages clandestins

Mercredi 5 février a eu lieu une opération CODAF (Comité opérationnel départemental anti-fraude) sur le plateau de Haye - photo Police Mercredi 5 février a eu lieu une opération CODAF (Comité opérationnel départemental anti-fraude) sur le plateau de Haye - photo Police
NANCY. Sous l’autorité du préfet de région et du procureur de la République, le comité départemental anti-fraude (Codaf) reunissant les services de l’État impliqués dans la lutte contre les fraudes agissait mercredi lors d'une opération de contrôle visant les garages clandestins sur le Plateau de Haye.

C’est sur la base d’une remontée d’informations sur la présence de quatre garages clandestins implantés rue Laurent Bonnevay et rue Gustave Eiffel sur le plateau de Haye qu’une vaste opération encadrée par le comité départemental anti-fraude était menée mercredi après-midi. Pour ce faire, le président du CODAF opérationnel a la possibilité de faire appel à différentes institutions, tels que le service des impôts, l'Union de Recouvrement des cotisations de Sécurité Sociale et d’Allocations familiales (URSAFF), la Direction régionale des entreprises, de la concurrence, de la consommation, du travail et de l'emploi (DIRECCT), la Direction générale de la concurrence de la répression des fraudes (DGCCRF), la police aux frontières (PAF) et la sécurité publique afin de procéder à un contrôle de ces garages. 

« Le problème de la présence de ces soi-disant garages clandestins entrainait un important problème d’ordre public avec des véhicules en réparation stationnés anarchiquement un peu partout, des écoulements d’huile et sans doute l’emploi de personnes en situation illégales sur le territoire », indique le capitaine Felten de la sûreté départementale de Nancy. 

Quatre garages étaient particulièrement visés par l’opération, deux box loués à des particuliers rue Gustave Eiffel qui étaient squattés pour faire de la réparation mécanique et deux garages « plus importants » rue Laurent Bonnevay gérés pour l'un sous une activité d’autoentrepreneur et pour l'autre au titre d’une société déclarée au registre du commerce et des sociétés (RCS).

Pas de flagrant délit constaté par les forces de police dans les box, en revanche l’opération CODAF a permis d’établir l’emploi de deux personnes en situation irrégulière dans les garages situés rue Laurent Bonnevay. Des situations qui devront encore être éclairies lors d'enquêtes portant sur la fausse sous-traitance, le non-respect des règles de sécurité du travail et d’emploi d’étranger sans titre de travail. 

Bons plans

Ici-c-Nancy TV

Retrouvez-nous sur Facebook

L'agenda des sorties