Nancy : l'emblématique Jojo est mort

jojoFigure emblématique de la Pépinière Jojo le sympathique Chimpanzé est décédé de mort naturelle dans la nuit de dimanche à lundi...

 

Dans un communiqué de presse, la Ville de Nancy annonce avec regrets à tous les nancéiens et promeneurs du parc animalier, le décès du Chimpanzé Jojo qui s’est éteint de mort naturelle dans la nuit de dimanche à lundi. Agé de 60 ans il bat ainsi le record de longévité  car il fut le plus vieux chimpanzé d’Europe (le plus vieux chimpanzé africain est décédé en 2008 à l’âge de 63 ans).

Figure du parc animalier, Jojo a grandi avec trois générations de Nancéiens

Les premiers chimpanzés hébergés au parc de la Pépinière sont arrivés en 1963. Un couple, Catherine et Jojo, a été confié à la Ville de Nancy par le propriétaire d’une ménagerie de Bangui (Centrafrique) où Jojo y avait vu le jour le 28 juin 1951. Une structure a donc été spécialement aménagée au sein du parc zoologique de la Pépinière afin d’y accueillir ces 2 chimpanzés. Malheureusement, Catherine est morte l’année suivante à la suite d’une infection respiratoire. Jojo a connu une seconde femelle nommée Judith, arrivée en 1984, en même temps que Mambo en provenance d’un parc zoologique français. Ils vécurent à trois jusqu’en 1995. Le dernier chimpanzé introduit à l’Espace Animalier en 1998 fut Victor, jeune mâle. Victor et Jojo ne furent cependant jamais en contact direct car le plus jeune avait une peur bleue de notre figure nancéienne. En 2003, Judith meurt empoisonnée par de l’if. En 2007, Victor est transféré vers un sanctuaire espagnol spécialisé dans le comportement animal où il apprend à vivre en communauté avec d’autres chimpanzés. Après avoir avalé bon nombre de friandises distribuées par les visiteurs, Jojo était passé sous un régime plus équilibré constitué de divers fruits et légumes. Il était suivi journellement par des soigneurs-animaliers et régulièrement par un vétérinaire. Il aimait beaucoup amuser les visiteurs notamment les plus petits en leurs lançant de l’eau ou en tapant sur la vitre. Jojo fut la mémoire du parc zoologique de la Pépinière. Incontournable objet des promenades dominicales des nancéiens au sein du parc, il est devenu au fil du temps une véritable figure nancéienne et aura marqué plusieurs générations de visiteurs. Il fut également la mémoire d’un certain mode de présentation des animaux sauvages aujourd’hui abandonné. L’émergence de la prise de conscience du bien être animal depuis les années soixante-dix et les meilleures connaissances du comportement des chimpanzés ont progressivement ont fait qu’aujourd’hui, l’hébergement de ces animaux est bien meilleure. Egalement ambassadeur de son écosystème et de son espèce, sa présence a permis la sensibilisation de nombreux visiteurs à la disparition de la forêt tropicale et à celle des chimpanzés. Jojo restera ainsi le premier et le dernier chimpanzé de la Pépinière.

Plus d'infos :

La page "Hommage à Jojo" sur facebook

Évaluer cet élément
(0 Votes)
Dernière modification le lundi, 20 février 2012 23:35