Transport, immobilier, foire attractive : 2023, une année de "concrétisation"pour Nancy affirme Mathieu Klein

Retour sur les traditionnels vœux à la presse de Mathieu Klein, une rencontre qui s’est déroulée, ce lundi 23 janvier à l'hôtel de ville de Nancy. Cet événement était l’occasion de faire le point sur les grandes échéances qui marqueront 2023, une année de "concrétisation" avec de grands chantiers en perspectives pour Nancy et sa métropole.

Les traditionnels vœux de Mathieu Klein à la presse, ce lundi 23 janvier 2023, ont permis de revenir sur l'actualité nancéienne, d'échanger avec les médias et d'annoncer les grands projets de 2023 et années à venir qui marqueront Nancy et la Métropole du Grand Nancy. 

Transport, immobilier, les grands chantiers à venir en 2023

En faisant référence à la crise sanitaire, à la guerre en Ukraine qui ont marqué la France, Mathieu Klein a annoncé "une année de concrétisation" et de la réalisation de grands projets pour Nancy et la métropole du Grand Nancy. Des chantiers majeurs qui concerneront une ribambelle de secteurs. À commencer par les transports et notamment la Ligne 1 qui accueillera en 2024 le trolleybus et dont les travaux préparatifs ont déjà commencé en ce mois de janvier. Pêle-mêle pour les habitants, l'année 2023 se traduira par la poursuite des travaux de piétonnisation et d'aménagements sur les secteurs de la rue des Dominicains, rue Gambetta, rue du Pont-Mouja... Ce sera aussi l'année de l'accélération de la végétalisation, l'arrivée de Nancy Thermal, le passage de 30 km/ heure de la ville pour près de 90% de la ville. Au plus proche de la Place Stanislas, l'actualité sera marquée par la reprise des travaux du grand hôtel de la Reine et par le lancement d'un nouvel appel d'offres aux entreprises pour les travaux du musée Lorrain, qui ne devrait toutefois pas rouvrir ses portes avant 2029, a détaillé l'édile, président de la Métropole du Grand Nancy.

D'autres projets sont également en phase de préparation et s'annoncent doucement, celui du chantier de la future cité judiciaire qui nécessitera de se pencher sur les aménagements urbains et la transformation du quartier ALSTOM avec l'arrivée des capsules autonomes Urbanloop. Cette nouvelle année marquera la poursuite de la préparation du chantier des hôpitaux urbains. D'abord sur le volet hospitalier avec le déménagement du CHRU sur le plateau de Brabois et sur le volet urbain la mise en place d'une opération programmée d'amélioration de l'habitat (OPAH) un dispositif qui s'adressera aux propriétaires des quartiers Saint-Pierre et Bonsecours qui seront incités à rénover sur le plan thermique leurs logements. Un projet destiné à restructurer le parc privé du quartier en vue de le transformer et accompagner la reconversion des futures friches hospitalières. 

"Evidemment qui dit année de travaux, dit année où parfois, la circulation, la mobilité, la vie quotidienne seront gênées, mais les services de la Ville et de la Métropole vont tout mettre en oeuvre pour que  les difficultés soient le moins importantes possible" a souhaité Mathieu Klein évoquant l'attachement des Nancéiens à leur ville et leur désir de voir leur commune changer et s'embellir. Un sentiment confirmé début janvier 2023 par un sondage OpinionWay. L'étude réalisée du 28 novembre au 10 décembre 2022 confirmait que 85 % des Nancéiens interrogés se disaient satisfaits de vivre à Nancy. 

foirenancy1

Des réflexions sur un hypothétique déménagement de la foire attractive

Interrogé lors de ses échanges avec les médias sur l'éventualité d'une délocalisation de la foire attractive, un sujet souvent évoqué par la municipalité, Mathieu Klein a apporté des précisions sur un thème ô combien attendu et sensible. D'après l'édile, un rapport est attendu avant la fin du premier semestre 2023 avec l'identification de "plusieurs options" sur un autre emplacement situé au centre-ville de Nancy, condition sine qua none, de la réalisation du projet.

"Proposer une grande manifestation de loisir populaire en coeur de ville cela a du sens et je ne suis pas le maire qui délocalisera la foire ailleurs que dans le centre-ville", a insisté Mathieu Klein. Dans le même temps, le maire a aussi exprimé ses réticences que "des activités temporaires entravent le développement et la transformation d'un ensemble aussi majestueux que Carnot Léopold". L'espace vide que représente la Place Carnot et la redéfinition de son usage est actuellement au coeur des réflexions de la Ville laquelle attend les résultats d'une étude pour y voir plus clair. A ce stade, l'année 2023, "c'est une année de diagnostics et de concertations qui sont attendus", a souligné Mathieu Klein qui a exprimé le souhait d'un travail "à livre ouvert" avec les habitants et les élus en vue de créer une concertation publique sur le devenir de l'ensemble Carnot Léopold . 

Vers une évolution du stationnement pour les salariés dans le quartier Rives de Meurthe

Jusqu'à présent gratuit, le stationnement dans le quartier des Rives-de-Meurthe deviendra payant le 3 avril prochain. Pour accompagner les nombreux salariés d'entreprises sur ce secteur, la Ville de Nancy a consulté l'association ATP Rives de Meurthe en vue de déterminer précisément des lieux de stationnement accessibles sur abonnement pour les salariés . Des parkings situés boulevard d'Austrasie autour de l'Autre Canal et de l'Octroi, mais aussi aux abords du stade de Marcel Picot dont les parkings sont vides en dehors des jours de matchs . A la clef, des centaines de places de stationnement qui pourraient être proposées aux salariés à des tarifs échelonnés de 35 € (pour une période de 5j/7 du lundi au vendredi) à 55 € pour un abonnement mensuel 7j/7. 

2023, la Métropole du Grand Nancy à l'épreuve d'un budget contraint 

Malgré un cumul de facteurs ces derniers mois liés à la conjoncture économique qui contraignent les collectivités locales à serrer leur budget, Mathieu Klein a confirmé son souhait de ne pas voir évoluer la fiscalité locale et d'avoir demandé aux services de rechercher des "économies de fonctionnement" pour présenter un budget à l'équilibre. "Pour la ville et la métropole le taux de fiscalité sera stable en 2023".