"Meurtres à..." : après le tournage à Nancy, la diffusion ce samedi sur France 3

Le tournage s'est déroulé dans différents lieux emblématiques et patrimoniaux de Nancy comme la Villa Majorelle et la Bibliothèque Stanislas / photo Raoul Gilibert Le tournage s'est déroulé dans différents lieux emblématiques et patrimoniaux de Nancy comme la Villa Majorelle et la Bibliothèque Stanislas / photo Raoul Gilibert
TÉLÉ. Tourné à Nancy durant le printemps 2022 dans différents lieux emblématiques et patrimoniaux de la Ville de Nancy, le téléfilm « Meurtres à Nancy » sera diffusé samedi 15 octobre sur France 3...

Un peu plus de quatre mois après le tournage à Nancy du nouveau polar télévisé de la collection "Meurtres à..." co-produit avec Patafilm et Atlantique Productions pour France Télévision, le téléfilm sera diffusé demain soir, samedi 15 octobre sur France 3. 

Au printemps dernier, du mardi 26 avril au mercredi 25 mai 2022, acteurs, figurants et nombreux techniciens avaient tourné dans différents lieux emblématiques et patrimoniaux de la Ville de Nancy.  

La fiction de 90 minutes réalisée par Sylvie Ayme sera diffusée demain, samedi 15 octobre sur France 3. Sur leur petit écran, les téléspectateurs découvriront Cristiana Reali, dans le rôle de Laurence Weber, et Fabrice Deville, sous le nom de Stéphane Bernier, mais aussi un visage familier pour les Grands Nancéiens Jérôme Anthony dans le rôle du médecin légiste.

L'intrigue repose sur une série de meurtres. D'abord l'assassinat d’une femme dont le cadavre a été retrouvé lors d’une vente aux enchères. Détail particulier pour les enquêteurs, ils découvriront sur le corps de la défunte, une mystérieuse inscription écrite en vieux français signifiant "sorcière". Un élément qui les emmènera à élucider un premier crime.  

L'art nouveau à l'honneur

Un téléfilm qui mettra à l'honneur l'histoire de Nancy à travers l'art nouveau avec des lieux bien connus des nancéiens (le parc de la Pépinière, la place Stanislas, la Villa Majorelle) et d'autres issus de l'imagination des équipes comme la reconstitution d'une salle des ventes créé en studio... au sein de l'ancienne faculté de pharmacie (=> À lire : Meurtres à Nancy plante son décor à l'ancienne fac de Pharma

"C'est mon deuxième "Meurtre à..." une collection que j'apprécie tout comme Nancy qui était une ville que je connaissais rapidement. On y arrivait le soir en tournée, et on repartait le lendemain matin. J'ai adoré et j'en garde un souvenir magnifique car c'est aussi la spécialité de ces polars, on vit au rythme de la ville dans laquelle on tourne et c'est vrai que Nancy est très agréable par ses décors magnifiques, mais aussi par son ambiance...", relate lors d'un échange organisé avec les médias nancéiens, la comédienne Christiana Reali. Un sentiment partagé par Sylvie Ayme, la réalisatrice qui a salué "la qualité de l'accueil" réservée par la Métropole du Grand Nancy. Le film a bénéficié du soutien de la Région Grand Est et la Métropole du Grand Nancy dans le cadre du réseau de collectivités Plato et a été accompagné par le Bureau d'accueil des tournages de l'Agence culturelle Grand Est, ainsi que les services de la Ville de Nancy, de la Ville de Saulxures et de la Métropole du Grand Nancy.  

Ann Chakraverty, chef décoratrice sur le tournage abonde "Mon équipe était en partie locale, j'ai découvert des antiquaires... et j'ai été surprise par la richesse des décors : la Villa Majorelle, l'opéra, l'hôtel de ville, la faculté de pharmacie... Autant d'écrins naturels qui se portaient bien à la décoration..."

 
Le synopsis : Nancy, la capitale française de l'Art nouveau. Une ville où il fait bon longer les façades bourgeoises du centre, flâner sur les bords de la Meurthe, au musée des Beaux-arts ou sur la célèbre Place Stanislas... Sauf quand le cadavre d'une femme est retrouvé, lors d'une vente aux enchères d'Art nouveau, avec l'inscription "Guenoche", synonyme de "sorcière" en vieux français. La capitaine de police Laurence Weber et le lieutenant Chloé Guérin..., la nouvelle compagne de son fils, mènent alors l'enquête.