Vidéos. "La Belle saison" : la Place Stanislas écrin d'un nouveau et éblouissant mapping

La Place Stanislas, Monument préféré des Français 2021 est devenue l'écrin depuis, vendredi 17 juin, d'un nouveau vidéo mapping estival. Une création signée par l'agence AV Extended lauréat du « Trophée des Lumières » pour la Fête des Lumières 2021, connue pour ses nombreuses références dont la Cathédrale Saint Jean à Lyon ou l'Abbaye du Mont Saint Michel...

En Vidéos. La première du spectacle 2022 et nos questions à Nicolas d'Ascenzio, directeur de création du mapping la Belle Saison


C'est parti pour la Belle Saison au gré d'un voyage spatio-temporel visuel et sonore ! Depuis ce vendredi 17 juin et jusqu'au 11 septembre 2022, le tout nouveau vidéo-mapping de la place Stanislas se dévoile chaque soir à 22H45, 20 minutes durant, magnifiant l’architecture grandiose des cinq façades de l'Hôtel de Ville, Grand Hôtel de la Reine, Opéra national de Lorraine, Pavillon Jacquet et musée des Beaux-Arts. 

Premier d'une trilogie, le cru 2022 entièrement renouvelé plonge cet été les spectateurs dans plusieurs siècles d'histoire nancéienne par le biais d'une journée symbolique. Oniriques et immersifs, les rayons lumineux retracent en six tableaux le récit de plus de 500 ans d'histoire marquée par la Bataille de Nancy de 1477, mais aussi l'âge d'or culturel de Nancy jusqu'au tableau final plus contemporain et festif pour évoquer le dynamisme et l'effervescence des nuits de la cité ducale. 

Aux manettes de cette création kaléidoscopique à la mise en scène captivante, Jérémie Bellot et Nicolas D'Ascenzio pour la direction artistique, Philippe Tytgat pour la création graphique et enfin le compositeur Simon Henner, plus connu sous le nom de French 79 pour la bande son elle aussi inédite.

Un « son et lumière » aux projections monumentales qui a nécessité plusieurs centaines d'heures de travail et mobilisé une équipe pluridisciplinaire dont des motions designers, des architectes, designers, plasticiens ou des ingénieurs et techniciens pour les contraintes techniques et l'installation la plus discrète possible des vidéo-projecteurs. 

Innovant, le spectacle s'impose en totale rupture avec « Rendez-vous place Stanislas », le spectacle précédent de vidéo-projection créé par la société Spectaculaires-Allumeurs d'Images.

Il s'agit d'un spectacle « plus sensoriel que narratif », explique Nicolas D'Ascenzio évoquant la volonté dans ce projet artistique d'interroger le patrimoine avec « une vision poétique, élégante, graphique sans passer par une explication didactique et l'intervention d'une voix off ».  A l'intention des spectateurs qui n'auraient pas encore vu le spectacle, Thomas Souverain, adjoint au maire, délégué de la Ville aux grandes manifestations, enthousiaste, prévient  : « oubliez tout ce que vous avez vu avant, ça n'a rien à voir car là on passe dans une autre dimension ! ».