Nancy : "Embranchements", un temps de pause au pied des arbres

photo d'illustration photo d'illustration
L'arbre se révèle, se raconte et s'expose à Nancy, à quelques pas de la Place Stanislas, du 1er au 19 juin 2022. Embranchements rapprochera le grand public des cimes pour une nouvelle approche de ces êtres vivants étonnants et passionnants.

Avec son double caractère professionnel et grand public, l'évènement Embranchements à Nancy se distingue comme une programmation unique en France. 

Pour cette troisième édition du festival qui se déroulera du 1er au 19 juin 2022, Nancy proposera un temps de pause végétal pour mieux aborder le futur et les défis à venir. L'idée est de s'interroger sur les ressources de notre territoire, ses forces, ce qu'il peut partager, en matière de gestion de l'arbre et d'actions de sensibilisation.

"Le temps de l'arbre est long, contrairement à celui de l'homme. Embranchements 2022 va concentrer les regards vers la canopée et la biodiversité qu'elle recèle. L'arbre, à l'instar de l'homme, est un nomade. De tout temps, cet être qui paraît immobile, s'est déplacé. Il a même traversé les mers et les océans, franchi des montagnes pour s'installer dans de nouveaux territoires. Aujourd'hui, avec le réchauffement climatique en cours, ce phénomène connaît de nombreux bouleversements. Certaines essences d'arbres vont sans doute disparaître, d'autres vont s'adapter.", soulignent les organisateurs du festival. 

Pour exprimer ces mutations et ces bouleversements, des scientifiques, des experts, des gestionnaires, mais aussi des artistes et des plasticiens dialogueront pendant 19 jours avec les visiteurs. Ces interventions accompagneront une migration symbolique des arbres du parc de la Pépinière vers le jardin Dominique-Alexandre Godron.

 
Les premiers rendez-vous grand public à ne pas manquer le mercredi 1er juin au parc de la Pépinière : 
A la roulotte de 10h à 19h
- Le Centre Permanent d'Initiative pour l'Environnement (CPIE) de Nancy Champenoux propose un atelier pour en prendre de la graine. Ce sont les graines qui assurent la migration et la reproduction des arbres. Elles surprennent par leurs formes et leurs textures. Cet espace est dédié aux plus jeunes des visiteurs d'Embranchements et à leurs parents.
La ludothèque municipale Saint-Nicolas de la Ville de Nancy a recyclé une partie du bois d'élagage produit par la direction Ecologie et Nature en jeux d'emboîtement et d'empilement, pour les mettre à la disposition de son public. La conception et la réalisation ont été confiées à la compagnie artistique « Jeux et Tartines », une structure d'animation et de conception locale entièrement tournée vers le développement durable et le ré-emploi. Les éléments réalisés pour ce jeu disposent de systèmes d'emboîtements qui permettent de faire travailler les enfants sur des logiques de construction et de développer des compétences comme l'autonomie, la motricité et la concentration. Les blocs sont variés : formes, tailles, couleurs et essences de bois.

A la roulotte de 15h30 À 16h30 et de 17h30 À 18h30
Présentation de l'exposition
L'Association de Sauvegarde et de Promotion de la forêt de Haye fête cette année ses 50 ans d'engagements, de projets et d'actions en faveur de la forêt de Haye. Pour Embranchements, elle propose une exposition : 10 arbres - 10 pays, 10 arbres - 10 régions met en évidence la relation privilégiée des hommes avec les arbres. Cette exposition est en deux parties : l'une dans le Parc de la Pépinière de Nancy et l'autre en forêt, parmi les hêtres et les charmes, au parc de loisirs de la forêt de Haye (parcours de santé).

Ça grimpe ! De 10h à 19h
Allée Bernard Guerrier de Dumast au Parc de la Pépinière
Les grimpeurs-arboristes de Ville de Nancy s'engagent pour un voyage arboré et une exposition en mouvement, dans les airs, de dessins d'étudiants en architecture.

Concert du duo Holz de 14h30 à 15h30
Musique contemporaine avec Mathieu Corajod, compositeur, et Ramos Rogriguez Diego.
« Holz (« bois » en allemand) est une œuvre pour violon, électronique et arbre. Elle a été composée en 2021 à l'occasion d'une promenade sonore au festival Rümlingen dans le canton d'Appenzell, sur les pas de l'écrivain Robert Walser . Au fil de sa lecture des « microgrammes », proses posthumes de l'écrivain caractérisées par une écriture minuscule, Mathieu Corajod a noté plusieurs citations sur les arbres qui lui ont permis de dégager des convergences entre les matériaux utilisés dans la pièce : l'arbre, les branches remplaçant l'archet, le bois du violon, le bruit des feuilles, les craquements du bois, le papier de la partition et des manuscrits de Walser, le tronc et l'écorce.
Invitant à la contemplation dans la nature, les quatre mouvements de l'œuvre peuvent également être joués en boucle, instaurant un temps long propice à la rêverie.
En partenariat avec l'Opéra National de Lorraine