Nancy : Arlette Gruss tout en poésie avec un show artistique et coloré

Le Duo Rolling Wheel «pieds et poings liés», à la roue allemande - photo Arlette Gruss Le Duo Rolling Wheel «pieds et poings liés», à la roue allemande - photo Arlette Gruss
Nancy. Le cirque Arlette GRUSS marquait vendredi soir son retour à Nancy en présentant son spectacle "Excentrik" au sein d'un tout nouveau chapiteau. Autour de la piste 1 100 spectateurs prêts à embarquer pour un spectacle de 2 heures entre tradition et modernité

Après des mois marqués par la crise sanitaire entre confinements, jauge et arrêt de six mois, le cirque Arlette Gruss revient à Nancy en plein cœur de ville sur le cours Leopold entre l’allée qui porte son nom depuis 2007 et l’allée Drouot. Dans un chapiteau flambant neuf baptisé L’Arche — conçu sans aucun mât et qui a nécessité un investissement de l’ordre de un million d’euros —, la troupe présentait vendredi soir la première représentation de son spectacle intitulé « Excentrik » en partie renouvelé. 

Comme à chaque venue, la famille Gruss qui embauche près de 120 personnes, a proposé deux heures durant un spectacle haut en couleur à coup de costumes flamboyants et scénographies majestueuses. Sur la piste ouverte à 360 degrés, dès les premières minutes de la représentation, les spectateurs ont embarqué dans un moment d’émerveillement mêlant acrobatie, humour et jonglerie.

En présence de la jeune génération Gruss, Alexis et son frère Eros Gruss et des musiciens de l'orchestre, les temps forts se sont succédés, le couple Julia Friedrich & Kevin Gruss en « osmose aérienne » liés tous les deux par des sangles  ont virevolté tout en poésie dans les airs. Un peu plus tard, un autre duo celui de Zdenek & Nathalie Supka a surpris le public avec « une nouvelle vision du jonglage » en jouant avec l’ombre et la lumière. Deux autres numéros n’ont pas laissé le public indifférent celui du Duo Rolling Wheel «pieds et poings liés», à la roue allemande et celui de Pierre Marchand, jongleur virtuose de diabolo qui s’est illustré avec un talent et un savoir-faire captivant. 

Clowns, acrobates, jongleurs et animaux à minima 

Touché par les polémiques sur la présence des animaux sauvages dans les cirques et avant même une loi en la matière, le cirque Gruss avait déjà choisi notamment depuis l’an dernier de réduire drastiquement la présence de ses animaux. Pas d’éléphant, de tigre ou de lion... Sur 20 numéros, seulement trois numéros intègrent la présence des bêtes : les « Poneys miniatures et grand talent » par  Alexis Gruss-Biasini, les chevaux conduits par Linda et Laura-Maria Gruss à travers de grands cerceaux qui s’illuminent et enfin celui de Sarah Houcke et ses dromadaires, des animaux non sauvages, mais « exotiques » issus d’élevages.

Une absence qui n'a, semble-t-il, pas chagriné les spectateurs. Dans la rondeur du chapiteau, la représentation de vendredi s'est achevée vers 22 h avec une ovation et les chaleureux applaudissements du public. Le cirque Gruss a dressé son chapiteau jusqu’au 7 novembre inclus...

 
Le Programme 2021 de "Excentrik"

• Grâce à Jack et sous la plume de Mr Loyal, la troupe Excentrik vous offre « Un voyage intemporel ».

• « Poneys miniatures et grand talent », Alexis Gruss-Biasini présente ses Falabellas.

• À grands coups de pédales; le clown André « fait péter les watts»

• Avec le Team Street Workout « le cirque joue les gros bras ».

• « Il dégaine d'entrée » le clown César Dias.

• Linda Biasini Gruss & Laura-Maria Gruss vous présentent leurs « rêves équestres ».

• « Ces deux-là ne manquent pas d’air..»., André et César Dias aux sifflets.

• Aux sangles aériennes, Julia Friedrich & Kevin Gruss sont en « osmose aérienne»

• Le duo Supka vous offre «une nouvelle vision du jonglage»,  Zdenek & Nathalie Supka.

• Sur leurs bicyclettes acrobatiques Alexis, Eros & le duo LYD « Un quatuor en or ».

•  « un moment à croquer » avec André, Valentina Gruss et leur invité surprise...

20 MINUTES D’ENTRACTE Acte II

• «On démarre en fanfare !» avec Mr Loyal, les danseurs et l’orchestre Arlette Gruss.

• Embarquez pour «une balade exotique» avec Sarah Houcke et ses dromadaires.

• «André plonge dans le grand bain».

• «Plus d’une corde à notre arc !», démonstration collective de cordes à sauter.

• Le Duo Rolling Wheel «pieds et pongs liés», à la roue allemande.

• Avec César Dias «comme d’habitude ça dérape...»

• «Un numéro riche en rebondissements» à la barres russe Campania Havana.

• «Diaboliquement impressionnant !», jonglerie au diabolo, Pierre Marchand.

• « Excentrikement vôtre », le grand final by Arlette Gruss.