Nancy : l'opposition demande l'organisation d'un conseil municipal à distance

photo d'archives photo d'archives
Dans une lettre adressée à Mathieu Klein, l’opposition demande l’organisation du prochain conseil municipal à distance

Le conseil municipal de Nancy doit se réunir lundi 2 novembre prochain pour une nouvelle séance qui sera organisée en présentiel. Dans une lettre adressée à Mathieu Klein, le maire de Nancy, le groupe « Aimer Nancy » mené par Laurent Hénart exprime sa surprise « de constater qu’en dépit de la gravité croissante de la crise sanitaire que traverse notre pays, vous avez fait le choix d’organiser cette session en présentiel. Or, les textes relatifs à l’état d’urgence sanitaire permettent la tenue des réunions des instances délibérantes des collectivités à l’aide d’outils numériques : “Dans les collectivités territoriales et leurs groupements, le maire ou le président peut décider que la réunion de l’organe délibérant se tient par visioconférence ou à défaut audioconférence.” (Ordonnance n° 2020-391 du 1er avril 2020, article 6). »



L’opposition relève que « le Département de Meurthe-et-Moselle et la région Grand-Est ont pris soin de recourir à de tels dispositifs, ou envisagent de le faire » et demande ainsi à Mathieu Klein une autre organisation : « au-delà de la protection due aux agents du service public municipal, au public assistant aux sessions et aux élus, la situation nous semble exiger une exemplarité de tous les instants de la part des collectivités publiques, notamment de la part de leurs élus. Aussi, et à défaut d’avoir pris attache auprès de notre groupe pour le consulter, nous vous demandons d’organiser la prochaine séance du conseil municipal à distance. »