Vidéo. Nancy : "Gruss sait faire du cirque sans animaux sauvages" dit Gilbert Gruss

SPECTACLE. Alors que les animaux sauvages vont progressivement disparaitre des cirques itinérants, le cirque Arlette GRUSS a pris les devants avec son nouveau spectacle. 

En vidéo. [Interview] Gilbert GRUSS - directeur général du cirque Arlette Gruss

Scandaleuse pour une majorité, indissociable du cirque traditionnel pour les autres... La présence des animaux sauvages dans les cirques passionne au-delà du cercle des associations de défense de la cause animale. Devenu un enjeu de société, le bien-être des animaux alimente aujourd’hui de vifs débats. À ce jour, une vingtaine de pays européens ont légiféré contre les cirques présentant des animaux sauvages et plusieurs centaines de 400 villes se sont positionnées pour s’opposer à l’accueil des cirques intégrant les spectacles. En France, la ministre de la Transition écologique Barbara Pompili s’est prononcée fin septembre pour l’interdiction des spectacles d’animaux sauvages dans les cirques ambulants. 

« Tout change aujourd’hui », concède très amer Gilbert Gruss, directeur général du cirque Arlette Gruss lors d’un point presse de la ville de Nancy ce jeudi 15 octobre 2020 . Fervent défenseur du cirque traditionnel, il affirme pourtant à ses détracteurs que les animaux qui participent aux spectacles sont choyés comme des artistes. Et que, les conditions de leur séjour sur la tournée font « l’objet d’une réglementation élaborée conjointement par les professionnels du cirque, les vétérinaires et les représentants des sociétés de protection animale ». Jusqu’à leur mise en retraite dans la Sarthe où les animaux vivent en totale liberté sur 25 hectares de parc animalier.



Ni fauve ni éléphant 

Conscient de la demande grandissante des municipalités, le fils d’Arlette n’a pas attendu la loi sur les animaux sauvages pour se renouveler. Le nouveau spectacle ExcentriK ne présentera d’ailleurs ni éléphant, tigre et lion. En revanche participeront quelques animaux exotiques tels que des chameaux, dromadaires et zèbres. 

« Ils vont dans le bon sens », affirme ce matin Dahman Richter, Conseiller délégué aux droits et bien-être animal, à la biodiversité à la ville de Nancy. Selon l’élu à la Ville de Nancy, le cirque Arlette Gruss est parvenu à anticiper les prochaines annonces gouvernementales. La municipalité s’est engagée à respecter le bien-être animal. Mathieu Klein candidat à la mairie avait signé, avant les élections municipales, la charte L 214 pour améliorer le sort et les conditions de vie des animaux. 

Crise sanitaire et lourdes conséquences économiques : Le cirque Arlette Gruss estime ses pertes en raison de la pandémie de Covid-19 à près de 3 millions d'euros.