Nancy : trois policiers blessés en 48 heures

Avec trois policiers blessés au cours de leurs interventions, le week-end aura été particulièrement compliqué pour les forces de police de Nancy. 

Insultes, menaces, violences physiques... C’est un week-end particulièrement agité pour les forces de police travaillant de nuit au commissariat central de Nancy. Dans la nuit du 18 au 19 et le 20 septembre, trois policiers ont été « assez sérieusement blessés » au cours de deux interventions distinctes, rapporte aujourd’hui le syndicat Unité SGP Police FO. 

Les premiers faits sont survenus dans la nuit du 18 au 19 septembre au petit matin, un premier policier était blessé à la main par un individu auquel il venait de porter secours. Le mis en cause « fortement alcoolisé » avait menacé un peu plus tôt « les membres d'un équipage de police secours avec un couteau » et s’était rebellé en leur portant des coups de pieds au moment de l'interpellation. 

Le lendemain, ce sont à nouveau deux autres policiers qui étaient blessés au cours d’une intervention au centre-ville de Nancy. Ces derniers étaient appelés à la demande d’un couple menacé par un individu virulent et de taille athlétique. Se soustrayant au contrôle, le mis en cause alcoolisé assenait un violent coup de poing au visage à l’un des policiers qui était projeté au sol. Proche du KO, il subissait un important traumatisme à l’orbite droite et nécessitait plusieurs points de suture. Son collègue au cours de l’interpellation était quant à lui victime d’une entorse au pouce droit et d’une plaie au front. 

Des violences physiques dénoncées par le syndicat Unité SGP Police FO qui réclame des sanctions fermes pour les agresseurs et s’inquiète de voir les effectifs se resserrer encore un peu plus avec l'absence de ces trois fonctionnaires blessés.