Réactifs défectueux : le CHRU de Nancy informe sur des tests Covid-19 faussement positifs

CHRU tests Covid-19 - photo CHRU CHRU tests Covid-19 - photo CHRU
Santé. Un lot de réactifs défectueux a conduit à des résultats de test faussement positifs sur les analyses du week-end du 21 juin. Une fausse positivité qui concernerait une centaine de personnes. 

Un lot de réactifs défectueux a été détecté dans la matinée du mardi 23 juin ayant conduit à des résultats de test faussement positifs lors des dépistages menés par le CHRU de Nancy le week-end du 21 juin. C'est "après la réception des résultats d’analyses des tests covid du week-end" indiquant "une forte hausse apparente des cas positifs parmi les tests réalisés par le CHRU de Nancy que ce dernier après concertation avec l’ARS, a déclenché une enquête interne dans l’objectif d’expliquer le taux d’incidence deux fois supérieur par rapport aux jours précédents", rapporte le CHRU de Nancy. 

Après enquête, "un lot de réactifs défectueux a été identifié et retiré. Les échantillons ont été re-testés et 147 ont été requalifiés en négatifs. Un signalement a été fait à l’ANSM". Sur le week-end, 147 personnes dépistées ont, selon l'établissement de santé, reçu une notification de fausse positivité. En parrallèle l’établissement a mis en place un dispositif d’information et d’accompagnement des personnes dépistées et de leurs médecins traitants. Depuis mardi, tous ont été identifiés et une nouvelle notification leur a été individuellement adressée, ainsi qu'à leur médecin traitant, pour les informer de ce problème. Une ligne d’information téléphonique est également ouverte par le CHRU pour répondre aux interrogations (le numéro indiqué sur le site de rendu de résultat).

La fiabilité des tests pas remise en cause

Pour prévenir toutes les personnes contacts associées aux 147 personnes dépistées, l’ARS et la CPAM ont mis en place un dispositif afin de les informer de la levée des restrictions. Le CHRU rappelle aussi que depuis le 24 février 2020 39 000 tests ont été menés sans rencontrer ce type de problème et que les indicateurs utilisés pour la surveillance épidémiologique de l’épidémie de covid-19 ont été recalculés pour la période concernée par Santé Publique France et les tendances observées pour la période antérieure ne sont pas modifiées.

"L’incident ne remet pas en cause la fiabilité des tests. Le Ministre de la Santé a rappelé ce jeudi 25 juin l’intérêt de mener une campagne de dépistage de grande ampleur pour briser la circulation du virus. Aucune reprise de l’épidémie n’est constatée à ce jour en Meurthe-et-Moselle. Le taux d’incidence dans le département demeure toutefois supérieur au seuil de vigilance établi à 10 nouveaux cas pour 100 000 habitants sur 7 jours. Le virus circule toujours. Il est recommandé à toute personne de continuer à faire preuve de prudence dans ses interactions sociales en respectant les gestes barrière et en privilégiant le port du masque dans les zones à forte concentration de population où il est difficile de conserver la distanciation sociale", ajoute le  communiqué.