Mathieu Klein présente les 100 premiers jours de son mandat

Mathieu Klein a présenté mardi les mesures qui seront prises dès le début de son mandat.

 

« Remettre Nancy sur la carte de France et de l’Europe » tel est l’objectif déclaré de Mathieu Klein lors d’un point presse organisé mardi pour présenter les mesures d’urgence qui seraient prises les trois premiers mois de son mandat. Ainsi dès le début du mandat, l’équipe Nancy en Grand souhaite réorienter le fonds Résistance en faveur des TPE en difficulté avec une enveloppe d’un million d’euros. L’actuel président du conseil départemental de Meurthe-et-Moselle souhaite « donner la priorité aux entreprises du territoire concernant la commande publique et réduire à 10 jours le délai de paiement des commandes publiques » mais aussi la mise en place d’une clause de réciprocité « la commande publique ne sera pas ouverte aux pays qui n’ouvrent pas les leurs . »

Mathieu Klein annonce le lancement du plan d’investissement ville et métropole avec l’activation du plan de rénovation énergétique des bâtiments publics pour une somme de 40 millions d’euros « des travaux réalisables par des entreprises locales et qui sont donc sources d’emplois au niveau local » souligne Laurent Watrin. Avec la volonté « de donner du pouvoir d’achat » des chèques bonifiés à 25% à dépenser dans les commerces nancéiens seront mis en vente, par exemple un chèque vendu 10 euros permetta de dépenser 12,50 euros dans les boutiques du centre-ville. Coût pour la ville, 500 000 euros pour un gain estimé à 2 millions d’Euros pour l’économie locale. A compter de mi-juillet, les transports en commun seront gratuits pour tous le week-end et un programme d’animations est prévu cet été pour faire venir les gens au centre-ville. Mathieu Klein annonce également « l’exonération des droits de terrasse jusqu’à la fin de l’été. »

Dans le domaine économique, Mathieu Klein souhaite mettre en place dès septembre la création du conseil économique métropolitain « qui réunira la diversité du monde économique avec les élus qui devront écouter pour créer de la confiance » souligne Frank Muratet, chef d’entreprise et numéro 5 de la liste Nancy en Grand qui rappelle également la création du fonds d’investissement de 50 millions d’Euros « Made in Nancy » à destination des entreprises locales. 

« toute ma liste est favorable à Nancy Thermal »

Comme cela avait déjà été annoncé, un audit financier de la Métropole sera réalisé notamment pour orienter le financement la nouvelle Ligne 1 du tram. Mathieu Klein annonce également le lancement des études dès le début de son mandat pour l’espace Carnot-Léopold, le nouveau quartier étudiant sur le secteur Saint-Julien et le quartier écologique sur le site d’Alstom. L’occasion pour le président du conseil départemental de Meurthe-et-Moselle de démentir les propos de Laurent Hénart « c’est faux de dire que la construction de la nouvelle cité judiciaire est conditionnée à la réalisation de la voie de la Meurthe. J’ai d’ailleurs demandé à la Ministre de la Justice Nicole Belloubet que la nouvelle cité judiciaire soit compatible avec le grand quartier écologique  que nous voulons faire. »  Mathieu Klein souhaite également relancer le Musée Lorrain ainsi que les dossiers A31 Bis et les liaisons ferroviaires vers le Luxembourg et le sud de la France. Il assure que le chantier Nancy Thermal se poursuivra s’il était élu maire « toute ma liste est favorable à ce dossier » en guise de réponse à son adversaire qui avait ciblé Frédéric Maguin comme un opposant farouche au dossier thermal « il n’a d’ailleurs déposé aucun recours contre ce projet » ajoute Estelle Mercier, numéro quatre de la liste Nancy en Grand. 

Mathieu Klein s’est déclaré aux côtés de l’Université de Lorraine « pour accueillir le maximum d’étudiants lors d’une rentrée qui sera particulière », mais aussi pour trouver un emploi ou un stage aux jeunes avec un objectif majeur « celui de garder les étudiants après leurs études à Nancy, c’est un vrai défi de permettre à des étudiants de rester à Nancy pour travailler ou pour créer des projets. » Pour ce faire, l’équipe de Nancy en Grand entend créer un plan de mobilisation pour l’emploi des jeunes avec le PEEL ou encore par l’intermédiaire des services civiques. Pour créer les emplois de demain, Mathieu Klein propose la création d’une filière vélo avec notamment un service de location de vélos Made In Lorraine géré par des associations d’insertion, mais aussi une filière de recyclage des matériaux de construction en partenariat avec les entreprises du BTP. Le président du conseil départemental de Meurthe-et-Moselle a répété sa volonté de tendre vers un Rungis local, plateforme de stockage, livraison, transformation et recyclage des produits locaux avec l’objectif de développer l’autonomie alimentaire du territoire.