Vidéo. Municipales : comment Mathieu Klein compte financer son projet

Mathieu Klein entouré d'Estelle Mercier et Franck Muratet Mathieu Klein entouré d'Estelle Mercier et Franck Muratet
Mathieu Klein a profité de la présentation de son projet économique pour expliquer comment il compte gérer la ville et financer son projet. 

 En plus de présenter son programme économique ce lundi matin, Mathieu Klein a profité de l'occasion pour expliquer comment il comptait financer son projet. Pour ce faire, c'est la numéro quatre de la liste, Estelle Mercier, enseignante chercheuse à l'Université de Lorraine, qui s'est chargée de l'explication tant attendue, car le président du conseil départemental n'a pas été avare en propositions qui peuvent paraître couteuses. 

Comme pour la Métropole du Grand Nancy et le financement du tramway, l'équipe de Mathieu Klein souhaite d'abord faire un audit de la situation financière de la ville de Nancy qui servira de curseur sur la réalisation des investissements de la ville. Evidemment il n'est pas question d'augmenter la fiscalité pour financer les projets futurs. Mathieu Klein annonce vouloir « éplucher les contrats et marchés publics » et de renégocier les plus couteux, mais aussi de renégocier les taux et durée des emprunts en cours. Pour lutter contre l'absentéisme des agents municipaux, qui représenté également un coût pour la collectivité, le président du conseil départemental souhaite « instaurer un meilleur dialogue social » pour faire baisser le nombre de jours d'absence qui est estimé aujourd'hui à 22 000 par la CRCC. Autre levier de financement selon l'équipe de Mathieu Klein, les subventions, « 15% aujourd'hui, l'objectif est d'atteindre 30 à 40% » annonce Estelle Mercier qui précise que « nombreuses villes atteignent ce taux, Metz par exemple avec la manifestation Constellations » avec éventuellement la création d'un poste de chasseur de subventions. Concernant les investissements, priorité sera donnée à ceux permettant de faire des économies de fonctionnement par exemple le plan Ecoles Nouvelles Générations estimé à 40 millions d'Euros, mais qui doit permettre de faire des économies en terme de dépenses énergétiques notamment. 

Dans l'interview ci-dessus, Estelle Mercier explique également comment son équipe compte financer ses propositions phares comme la gratuité partielle des transports en commun, l'aménagement d'un lieu de baignade gratuit à la Méchelle ou encore le plan Ecoles. Concernant le déploiement d'une police de proximité et le recrutement de 30 Policiers Municipaux supplémentaires, Mathieu Klein détaille « les policiers supplémentaires seront recrutés au cours du mandat 2014-2020, soit 5 agents par an, à raison de 30 à 42.000€ / agent / an selon le grade et l'ancienneté avec la formation et l'équipement, cela peut aller jusqu'à 52 000 euros. Il s’agit donc d’un budget supplémentaire moyen de 210.000€ / an qui représente 0,4% des dépenses totales de personnel, au profit de bien vivre ensemble à Nancy. » La guerre des chiffres est sans doute lancée...

 

Évaluer cet élément
(0 Votes)
Dernière modification le lundi, 02 mars 2020 20:02