Nancy : des arbres et une piste cyclable pour l'avenue de la Libération

L’avenue de la Libération à Nancy s’enverdit avec la plantation de 14 arbres. Le premier arbre a été planté ce mardi en présence de Laurent Hénart. 

Débutés en avril dernier, les travaux se terminent avenue de la Libération à Nancy utilisée quotidiennement par environ 10 000 véhicules. Des travaux qui ont consisté à l’enfouissement des réseaux et le renouvellement de l’éclairage public, la reprise des enrobés, l’enterrement des containers, mais aussi la création d’une piste cyclable montante et d’une bande cyclable descendante, avec une circulation réduite à deux voies et la suppression des îlots de séparation.

Cette semaine, en guise de fin de travaux, 14 arbres vont être plantés afin de verdir cette artère très fréquentée de la métropole du Grand Nancy « la plantation d’arbres est systématique désormais sur chaque programme de travaux en ville de Nancy » souligne le maire Laurent Hénart. Les essences ont été choisies pour leur résistance à la sécheresse et leur adaptabilité au milieu urbain, en anticipant l’évolution climatique à 10 ans. Ainsi, six Chênes Liège de Chine, quatre Zelkovas du Japon, un Magnolia de Kobé et trois Tulipiers de Virginie orneront l'avenue de la Libération. Des arbres d’une dizaine d’années « car ils s’adaptent plus facilement et ont une longévité plus importante » explique l'édile. 

Plantation Nancy 2

Cette première phase de travaux dans l’avenue de la Libération et rue de Verdun seront donc achevés avant Noël comme le seront d’ailleurs ceux du Faubourg des Trois Maisons. Laurent Hénart s’est félicité de cette première tranche qui a coûté 1,35 million d’euros « la chaussée a été réduite pour laisser la place à une piste cyclable montante et une bande cyclable descendante, ce choix s’explique par une question de vitesse. » Une piste cyclable montante attenante au trottoir qui permettra aux cyclistes de « gravir » l’avenue de la Libération de façon plus sécurisée. Avec cette piste cyclable, il est désormais possible de circuler en vélo du nord au sud, de Laxou à Vandoeuvre en passant par la rue Jeanne d’Arc et ainsi d’assurer « la transition nord/sud » ajoute le maire de Nancy.

Cette réduction de la chaussée a également permis selon Laurent Hénart de réduire la vitesse de circulation des véhicules « depuis que la voie est réduite, les riverains, contents des travaux, ont constaté que les automobilistes roulaient moins vite. »  Le maire de Nancy estime ainsi que « l’axe ressemble plus à une route départementale du fait de la vitesse de circulation des véhicules. » Et la transformation de l’avenue de la Libération va se poursuivre avec une deuxième phase de travaux qui débutera l’été prochain pour assurer la continuité avec le bas de l’avenue et la rue de Verdun qui s’est par ailleurs vue orner de six érables.