septembre 27, 2021

Vidéo. Restos contre le Covid à Nancy : déjà 4000 repas servis et maintenant place aux "oubliés"

Les sportifs se mobilisent en offrant leurs maillots pour soutenir l'initiative des Restos contre le Covid Les sportifs se mobilisent en offrant leurs maillots pour soutenir l'initiative des Restos contre le Covid
NANCY. Le collectif nancéien "Les Restos contre le Covid" s'est engagé dans la confection et la livraison de repas aux personnels soignants en première ligne contre le coronavirus. Un élan de générosité et de solidarité en plein confinement qui s'est étendu ces derniers jours à d'autres corps de métiers. Rencontre avec Tony Vigilanti.

>>> [ En vidéo ] Tony Vigilanti, Restaurateur nancéien à l'initiative de la page "Les Restos contre le Covid"


Face à l’adversité, certains ne manquent pas de ressources pour faire naître de belles opérations aussi solidaires que populaires. C’est le cas à Nancy des « Restos contre le Covid-19 », un collectif qui a permis, depuis le début du confinement, la préparation et la distribution de 4000 repas à destination principalement des soignants. À l’origine de cette aventure humaine, l’impulsion de Tony Vigilanti du Restaurant Little Italy à Nancy. Alors que l’ensemble du secteur de la restauration est appelé à fermer ses portes le 14 mars 2020 en raison de l’épidémie de coronavirus, le restaurateur nancéien fait alors face à une situation inédite, ses frigos débordent de denrées périssables qui seront à jeter s’il ne fait rien. Animé par l’idée de ne pas gâcher et de rendre service, l’entrepreneur nancéien se met spontanément aux fourneaux pour concocter des dizaines de pizzas qu’il livrera lui-même aux soignants du CHRU de Nancy. 

Un élan de solidarité contagieux

De l’initiative individuelle aussitôt saluée prend forme un élan collectif. En pleine urgence sanitaire et au moment où les selfs destinés aux salariés ferment dans les hôpitaux, le chef du Little Italy s’entoure dans les jours qui viennent de restaurateurs, sa dream team. Parmi eux : Paul Conte du restaurant « Le Vivier », Gabin Conte du Bar-Restaurant « AL », Jean-Raymond Galléro du Restaurant « IL Restorante », Alain Marcotullio de « Marcotullio Traiteur », Hervé Ferrière du restaurant « Le Capu », mais aussi Bertrand de « La Toq », Les Fourmis Rouges, Mr Fuji Sushi, Le Vfour, La brasserie du marché d’Haussonville, Le Bistrot des Écoles, Restaurant La Source, Le Grand Sérieux, Le BistrÔnome, La Brunerie et ses Instants, L’After Green ou encore La Pâtisserie boulangerie chez Steph et la Huche.

L’union faisant la force, ensemble il s’engagent à soulager le quotidien des personnels médicaux durement éprouvés et les remercier pour leur dévouement en leur offrant des repas. Dans un premier temps, la préparation des plats s’appuie sur les dons de matière première gracieusement remise par les uns et les autres puis sur la mise en place de diverses initiatives en vue de récolter des fonds. Le mouvement prend de l’ampleur et le collectif recherche de nouvelles sources financières notamment grâce à la vente de maillots offerts par de plusieurs sportifs, dont Steeve Mandanda gardien de l'O.M.  En parallèle une cagnotte en ligne mise en ligne sur la plateforme Leetchi permet de recueillir des fonds avec toujours en perspective l’objectif de financer les repas. Elle dépasse à ce jour la somme de 12 000 euros. 

Mais aussi... les étudiants confinés

Des légumes, des fruits, des céréales, des pâtes, du fromage, de la viande... Autant d’ingrédients pour concocter des menus toujours gustatifs et nourrissants. Les plateaux-repas uniques (entrée/plat/dessert) composés par les restaurateurs sont ensuite livrés par camionnette réfrigérée prêtée gracieusement par un des membres du collectif, Alain Marcotullio. 

Inspiré par l’engagement, le volontariat et la solidarité, le collectif enchaîne les livraisons pour les personnels soignants tout en ouvrant ponctuellement à d’autres acteurs en première ligne, comme les sapeurs-pompiers, les policiers nationaux et municipaux, les agents des Ehpad. 

Avant le déconfinement, l’activité de Tony Vigilanti ne décélère pas et son téléphone ne cesse de sonner. Coordonner les restaurateurs pour assurer le planning des livraisons, participer aux courses pour l’achat des denrées... « Le but est de soutenir et d’apporter à notre échelle, un peu de réconfort » déclare modestement Tony Vigilanti et de promettre, pour les jours à venir, de livrer les « oubliés » de la crise comme les étudiants par le biais de la Fédération étudiante de Lorraine (Fédélor) afin de soutenir la communauté estudiantine encore confinée à Nancy. 

Ensuite, pour le restaurateur il sera temps de penser à l'après, à savoir au déconfinement lorsque cafés et restaurants ouvriront à nouveau leurs portes. Toujours guidé par un esprit d'équipe et de solidarité, Tony Vigilanti a déjà quelques idées pour fédérer les commerçants. Un horizon que le restaurateur dessine avec optimisme « il faudra que les gens retournent au centre-ville pour le faire vivre » espère-t-il.

Ici-c-Nancy TV

Retrouvez-nous sur Facebook

L'agenda des sorties

Lun Mar Mer Jeu Ven Sam Dim
1
2
3
4
5
6
7
8
9
10
11
12
13
14
15
16
17
21
28