août 10, 2022

Cinéma | Romain Duris et Déborah François irrésistibles dans Populaire

By Raphaëlle Chargois décembre 04, 2012
CINEMA | L’ascension par le sport d’une jeune fille de province aspirant à l’indépendance, à la fin des années 1950. Un sujet a priori banal, traité par Régis Roinsard avec beaucoup d’originalité et d’émotions pour le plus grand plaisir des spectateurs.
populaire
Romain Duris et Déborah François

  En 1958, dans une société française encore très rurale, la jeune Rose Pamphyle vit dans l’ombre du faux-col effrayant de son père, boutiquier peu commode d’un petit village près de Lisieux qui rêve de la voir mariée au fils du garagiste. Mais Rose, elle, aspire à une toute autre existence, faite d’aventures et de voyages autour du monde. En un mot, elle veut être secrétaire ; car « être secrétaire, c’est moderne ». Et pour ce faire, elle a appris coûte que coûte, la nuit, en douce, à taper à la machine. Aussi, quand elle apprend qu’un assureur de Lisieux recrute, elle saute sur l’occasion. Bien qu’elle ne soit pas vraiment qualifiée pour le poste, elle est immédiatement engagée par le fringuant Louis Echard. Celui-ci, impressionné par ses performances à la machine, décide de la coacher pour en faire une championne internationale de vitesse dactylographique…

  Pour sujet de son tout premier long-métrage, Régis Roinsard, réalisateur issu de l’univers du clip et de la pub, a su dénicher un concept original et complètement fou en la matière de ces concours dactylographiques oubliés qu’il nous fait découvrir par le biais d’une aventure romanesque et sportive. Qui eut pu croire qu’en 2012, à l’heure des ordinateurs portables et du web 3.0, la machine à écrire deviendrait un tel objet cinégénique ? Pourtant, Régis Roinsard parvient à faire de la pratique dactylographique un enjeu cinématographique, et à mettre au centre du film une certaine forme d’apprentissage de l’écriture, ce qui n’est déjà pas un mince exploit.

  Mieux encore, il fait du parcours atypique de cette aspirante secrétaire en quête d’indépendance une sorte de récit d’ascension sociale par le sport. Le cinéma américain est riche de ce type d’œuvres où le sport devient le moyen d’une conquête plus importante et plus symbolique, que cela soit pour l’individu ou la collectivité, mais la chose est plus rare dans le cinéma français. Le rugby, dans Invictus, de Clint Eastwood, constituait par exemple un prétexte à la narration de la construction de l’Afrique du Sud réconciliée après des siècles d’Apartheid et l’accession au pouvoir de Nelson Mandela. Ali, plus que le simple biopic du célèbre boxeur, relatait son ascension fulgurante à la force des poings dans une Amérique divisée, où sévissait toujours la ségrégation raciale.

  Or, cette fois, le héros qui s’accomplit au prix de tous les efforts et sacrifices est une héroïne ; le sport qui lui permet ainsi de transcender la routine monotone de sa condition sociale et de la vie programmée dans laquelle son père voulait la cantonner met en jeu l’écriture. Il y a là, assez simplement exprimées, de très belles idées sur l’émancipation par l’écriture, sur la quête de soi, et peut-être aussi une magnifique métaphore des débuts de la libération des femmes, qui commence à se profiler à l’horizon des années 1960.

  L’esthétique rétro qui caractérise le film appuie en outre avec grâce la légèreté de la comédie romantique portée par Romain Duris et Déborah François, irrésistible couple d’écran. Leur romance maladroite et semée d’embûches sous-tend l’intrigue et achève de séduire le spectateur. Ainsi, Régis Roinsard transforme ce premier essai cinématographique et réalise un film aussi bon pour la tête que pour le cœur, qui mérite de rencontrer un vrai succès populaire.

 

Populaire, de Régis Roinsard avec Romain Duris, Déborah François, Bérénice Bejo, Shaun Benson, Nicolas Bedos, Miou-Miou, Eddy Mitchell. Sortie le 28 novembre 2012.

 

Notre avis : etoile-mini-25x25etoile-mini-25x25etoile-mini-25x25etoile-mini--grisee-25x25etoile-mini--grisee-25x25

populaireminiPopulaire

Comédie (01h51min) - Date de sortie : 28/11/2012

De Régis Roinsard 

Avec avec Romain Duris, Déborah François, Bérénice Bejo, Shaun Benson, Nicolas Bedos, Miou-Miou, Eddy Mitchell

Printemps 1958. Rose Pamphyle, 21 ans, vit avec son père, veuf bourru qui tient le bazar d’un petit village normand. Elle doit épouser le fils du garagiste et est promise au destin d’une femme au foyer docile et appliquée. Mais Rose ne veut pas de cette vie. Elle part pour Lisieux où Louis Echard, 36 ans, patron charismatique d’un cabinet d’assurance, cherche une secrétaire. L’entretien d’embauche est un fiasco. Mais Rose a un don : elle tape à la machine à écrire à une vitesse vertigineuse. La jeune femme réveille malgré elle le sportif ambitieux qui sommeille en Louis… Si elle veut le poste, elle devra participer à des concours de vitesse dactylographique. Qu’importent les sacrifices qu’elle devra faire pour arriver au sommet, il s’improvise entraîneur et décrète qu’il fera d’elle la fille la plus rapide du pays, voire du monde ! Et l’amour du sport ne fait pas forcément bon ménage avec l’amour tout court…

 

Ici-c-Nancy TV

Retrouvez-nous sur Facebook

L'agenda des sorties

Lun Mar Mer Jeu Ven Sam Dim