février 28, 2021

Associés contre le Crime

CRITIQUE - Pascal Thomas achève sa trilogie des époux Beresford sur une investigation plus rocambolesque, plus fantaisiste et farfelue que jamais. Très loin du polar, ce nouvel opus décevra ceux dont le seul intérêt serait la résolution d’un suspense somme toute secondaire ; ravissant au contraire les amateurs de sentiers détournés et de digressions créatives.

associescontrelecrime500
Associés contre le crime - © Studio Canal

 

  C’est le drame chez les Beresford : Bélisaire, retraité, est le jeune auteur d’un best-seller contant ses mémoires de héros de l’espionnage. Or, pendant que Bélisaire tire littéralement toute la couverture à lui, oubliant même de mentionner les danses des sept voiles effectuées jadis par Prudence pour lui permettre de se sortir des situations les plus inextricables, celle-ci s’ennuie. Désormais « épouse d’un écrivain pantouflard », elle rêve d’un petit crime pour la sortir de sa torpeur.

  Aussi, quand leur vieil ami, le Général, lui confie une vieille agence de détective, Prudence saute sur cette occasion de se distraire d’un quotidien devenu trop plan-plan. Et par chance, un homme entre pour demander aux Beresford de retrouver sa riche héritière de fiancée disparue. Repartis traquer le crime, Prudence et Bélisaire Beresford sont loin de se douter que leur enquête va les mener sur la piste d’un étrange docteur, détenteur du secret de l’éternelle jeunesse…

  Lorsqu’en 2004, le dilettante Pascal Thomas avait décidé de se plonger dans l’œuvre mystérieuse d’Agatha Christie, il avait dès lors choisi de l’aborder en s’affranchissant des contraintes de temps et d’action peut-être un peu surannées qui prévalaient aux romans de la Reine du Crime. C’est ainsi qu’il avait fait de Mon Petit Doigt m’a dit, première aventure cinématographique des époux Beresford incarnés par le duo Catherine Frot et André Dussolier, une délicieuse « fantaisie policière », à la lisière du polar, de la comédie, et du fantastique.

  S’étant délecté des frasques de son duo chic et choc durant deux films supplémentaires, Pascal Thomas propose dans Associés contre le Crime une conclusion plus fantasque que jamais. Le fantastique est cette fois un parti pris, proclamé, assumé. Et l’on sent que le cinéaste s’offre lui-aussi une cure de jouvence à décrire les péripéties burlesques de ses deux protagonistes ramassant l’œuf fabuleux, capable de réduire les rides au rang de mauvais souvenir. De scène en scène, Pascal Thomas digresse, papillonne, multiplie les clins d’œil. Alors l’enquête, pourtant supposée leitmotiv obligé de toute adaptation d’Agatha Christie passe au second plan, et s’efface derrière les personnages, simple prétexte à l’action débridée. Quitte, peut-être à s’égarer parfois dans certaines scènes pas forcément d’un grand intérêt où Prudence, prise d’un accès de mélancolie, s’interroge sur sa filiation. Mais quitte aussi à donner lieu à d’aussi hilarants qu’incongrus épisodes de la vie des Beresford, filmés pour le seul bonheur de filmer, de rire, de s’amuser avec les spectateurs.

  Ainsi, pour apprécier pleinement cette nouvelle aventure de Prudence et Bélisaire Beresford, il faut finalement oublier Agatha Christie. Même nos deux enquêteurs se moquent un peu de retrouver la disparue ou non ; ce qui compte n’est pas le mystère, mais l’aventure en elle-même. Il se passe donc toujours quelque chose dans la très belle image de Pascal Thomas. Cà et là, l’écran est parsemé de gags visuels et de métaphores qui ne sont là que pour le seul plaisir ; les dialogues ciselés disent l’amour des mots qui guident l’intrigue ; et le scénario s’autorise les rebondissements, voire les issues, les plus farfelues. Les méchants sont des Pieds Nickelés, les héros d’éternels gamins pour qui l’investigation est le plus ludique des remèdes à l’ennui.

  C’est en ce sens qu’il faut comprendre et apprécier ce nouveau cru de Pascal Thomas : qui y cherchera la trace d’Agatha Christie, de ses polars sombres, ironiques et angoissés, passera à côté. En revanche, les joyeux drilles s’attendant à tout, et surtout prêts à rencontrer l’inattendu au détour de leur flânerie, se régaleront.

 

 

Associés contre le Crime, de Pascal Thomas, avec Catherine Frot, André Dussolier, Linh Dan Pham, Bernard Verley.

Sortie le 22 août 2012.


associesctrelecrimeminiNotre avis : 
etoile-mini-25x25etoile-mini-25x25etoile-mini-25x25etoile-mini--grisee-25x25etoile-mini--grisee-25x25

Associés contre le crime

Policier, Comédie (01h44min) - Date de sortie : 22/08/2012

De Pascal Thomas

Avec Catherine Frot, André Dussollier, Linh-Dan Pham...

Prudence et Bélisaire Beresford ont décidé de prendre un repos bien mérité. Mais une richissime héritière russe disparaît, et Prudence ne résiste pas à l’appel du danger… Bélisaire est bien obligé de suivre sa turbulente épouse. L’enquête va les conduire sur les traces d’un mystérieux savant qui détient le secret de l’éternelle jeunesse…

 

  

Évaluer cet élément
(0 Votes)
Dernière modification le mercredi, 26 septembre 2012 00:01

Bons plans

Ici-c-Nancy TV

Retrouvez-nous sur Facebook

L'agenda des sorties

Lun Mar Mer Jeu Ven Sam Dim
1
2
3
4
5
6
7
8
9
10
11
12
13
14
15
16
17
18
19
20
21
22
23
24
25
26
27
28