avril 06, 2020

Cinéma : Rencontre avec le réalisateur du film « LES INDESTRUCTIBLES 2 »

Les indestructibles 2 / Copyright The Walt Disney Company France Les indestructibles 2 / Copyright The Walt Disney Company France

Résumé du film : Madame Indestructible, dite Elastigirl, est enrôlée par un mystérieux homme d’affaires pour sauver le monde. Mission paternelle : gérer leurs trois enfants. Pas simple.


En France, nos super héros les plus récents sont : un mouflet de 12 ans traversant la Manche sur son bateau, un galopin de 19 ans qui fait du 37 à l’heure balle au pied et un jeune migrant gravissant un immeuble pour sauver un enfant. Chez Pixar, c’est une famille, Les Indestructibles, qui, 14 ans après, reprennent du service pour exercer leurs pouvoirs. Rencontre avec leur maitre d’œuvre, Brad Bird

 
Avez-vous été influencé par le nombre croissant de films sur les super héros ?

Brad Bird : Non, ça a plutôt cassé un peu mon enthousiasme. Je me suis interrogé une seconde puis j’ai décidé de faire non pas un film sur les super héros, mais un film sur la famille. C’est ça qui me motivait.

Un mot sur votre mise en scène qui évoque plutôt le cinéma d’auteur qu’un standard ?

B.B. : Oh, j’apprécie le compliment ! Pixar est une compagnie qui aime la différence entre réalisateurs. Ce que vous pouvez d’ailleurs noter dans le court métrage qui précède mon film. Cette opportunité me plait.

Pourtant John Lasseter va quitter Pixar fin 2018. Avait-il participé aux « Indestructibles 1 et 2 ?

B.B. : Oui. Au début il a fait partie de la création de l’histoire car Disney ne voulait pas faire « Les Indestructibles ». Il a donc été notre relais entre Disney et notre petit film. Nous sommes donc très reconnaissants à John qui a créé Pixar. Une société forte aujourd’hui de 20 films. 

Y a-t-il des idées non exploitées dans le premier que vous avez insérées dans celui-ci ?

B.B. : Oui. La première : une scène de bataille avec le raton laveur et Jack Jack. Ensuite : toutes les séquences entre Jack Jack et la baby-sitter. Ce qui permettait de montrer que Jack Jack avait plein de pouvoirs différents.

Faudra-t-il attendre encore 14 ans pour un éventuel troisième film ?

B.B. : Non, 17 ans…Moi, je m’installe dans une salle de cinéma et j’essaie de me demander ce que j’aimerais voir. C’est comme ça que me viennent les idées. Pour celui-ci, j’ai repensé aux méchants des films d’espions. Comme « Goldfinger » ou « Dr No ». Et je suis parti de ça.

Dans « Indestructibles 2 », on voit un immeuble et un pont s’écrouler. Sont-ce ces images qui vous ont donné l’idée d’adapter « 1906 »pour votre prochain film ? Un livre sur le tremblement de terre de San Francisco.

B.B. : J’espère faire ce film, mais c’est toujours un point d’interrogation. Car ce tremblement de terre est un moment unique dans l’histoire des États Unis. Mais ça nécessite beaucoup de temps et de travail. Et je ne suis pas sûr de vouloir gâcher plusieurs années de ma vie à ce sujet.  


Recueilli par Fiona Franchi        

Sortie du film : 4 juillet

Retrouvez-nous sur Facebook

L'agenda des sorties

Lun Mar Mer Jeu Ven Sam Dim

Ici-c-Nancy TV