octobre 25, 2020

HADJI:"Il faut vraiment que Nancy reste en L1"

Interview Youssouf Hadji

hadji-nancy-vs-sochauxLe capitaine de l'ASNL, Youssouf Hadji fait le point sur la situation inquiétante de son équipe avant d'affronter le LOSC...                                                                                                                           Credit photo panoramic@ 

 Jacques Rousselot a déclaré en conférence de presse que vous étiez en train de remuer le groupe, vous jouez là votre rôle de capitaine...

Aujourd'hui je suis capitaine de l'équipe, j'ai des responsabilités et avec Damien (Gregorini), Ben (Gavanon) ou Micka (Chrétien) on essaie de faire passer un message. Les joueurs ont conscience de la gravité de la situation et d'ailleurs actuellement cela se sent à l'entraînement. Si on veut s'en sortir, il faut que tout le monde soit concerné.  

Samedi vous affrontez le leader Lillois, quel regard portez-vous sur cette équipe ?

C'est un collectif, cette équipe possède de superbes individualités, un super milieu de terrain, devant ils ont trois flèches qui sont au top de leur forme. Il faudra leur rentrer dedans, c'est une équipe qui n'aime pas le contact, nous aujourd'hui, on va laisser tomber le beau jeu, nous avons vraiment besoin de gagner tous nos duels à tous les niveaux. Pour battre cette équipe et les autres qui se présenteront à nous en cette fin de saison, l'important sera l'agressivité et le mental. 

Le mental c'est ce qui va faire la différence en cette fin de championnat ...

Oui, car au niveau du jeu, nous en avons produit, par contre je pense que dans la tête il manquait quelque chose, le mental va être important en cette fin de saison et sur ce point nous n'avons pas le droit de ne pas répondre présent. Aujourd'hui jouer le leader ne change plus rien, nous avons la chance qu'il nous reste cinq matchs il faut faire le travail pour assurer le maintien. 

Est-ce que le groupe n'a pas vu arriver le danger ?

Avant Sochaux, on sortait d'une belle série, en voyant le classement on se disait que l'on n'était peut-être pas trop en danger et inconsciemment cela joue forcément. Aujourd'hui il faut tirer la sonnette d'alarme, car nous sommes vraiment en danger et nous pouvons encore changer les choses aujourd'hui, il n'est pas trop tard et c'est vraiment une chance. Entre aujourd'hui et il y a deux semaines, je pense qu'à l'entraînement c'est complètement différent, aujourd'hui on est vraiment appliqué à 200 %. Pour s'en sortir cela va se jouer à l'entraînement, sur des petits détails.

L'avantage c'est que l'ambiance est bonne au sein du groupe...

C'est une chose qui pourrait être très dangereuse pour nous, si le groupe commençait à se désolidariser, il faut rester unis, nous avons vraiment besoin de tout le monde, le club, les supporters, les journalistes vraiment tout le monde, car aujourd'hui si Nancy descend je pense que c'est un problème pour beaucoup de monde et c'est pour cela que nous les joueurs nous n'avons pas le droit de baisser la tête, nous devons tout donner, car c'est vraiment quelque chose d'important.

Avec l'annonce du départ de Pablo conjuguée aux envies d'ailleurs de certains joueurs, est-ce que vous comprenez que dans la tête des supporters le raccourci est vite fait ? 

Oui mais vous savez quand on est joueur, même si aujourd'hui on avait la chance d'être maintenu, chaque match il y a quelque chose à gagner c'est pour cela que lors d'une rencontre nous ne pensons pas à tout cela, on essaye d'être le meilleur possible. Je comprends que les supporters peuvent penser à ce genre de choses mais aujourd'hui sur le terrain nous pensons vraiment à nous maintenir plus que jamais.

Vous êtes sur le départ en fin de saison, on imagine qu'il serait difficile pour vous de laisser le club en L2 ?

Bien sûr, j'ai vraiment tout à gagner à sauver le club, je sais ce que je dois à l'ASNL, tout ce qu'elle m'a apporté et personnellement cela serait vraiment une catastrophe de voir ce club en L2, il y a eu tellement d'efforts, de belles choses d'accomplies, cela serait vraiment une catastrophe que tout cela tombe à l'eau. Quand on voit aujourd'hui Metz, Troyes, Strasbourg, on se dit que tout peut aller très vite, il faut vraiment que Nancy reste en L1.

Est-ce que vous sentez vos partenaires prêts mentalement à aborder ces 5 derniers matchs cruciaux pour l'avenir du club en L1 ?

Oui, je le vois à l'entraînement sur des petits détails, aujourd'hui nous sommes prêts à relever le défi, car le maintien va se jouer là-dessus.

À titre personnel, vous n'êtes pas très en réussite en ce moment...

Il faut faire plus, si le ballon tape le poteau, il faut provoquer la chance, cela vient en travaillant maintenant au lieu que cela fasse poteau sortant, il faudra que cela fasse poteau rentrant ou que cela rentre directement tout simplement. Il ne faut pas baisser les bras cela serait faire fausse route.

Un petit commentaire sur l'affaire des "quotas" qui ébranle la Fédération française de football ?

Franchement je ne veux pas polémiquer mais personnellement je m'en doutais, il ne faut pas se faire attraper c'est tout. C'est vraiment une catastrophe, après je ne dis pas que c'est raciste, mais plutôt quelque-chose de maladroit. Déjà que le football français souffre alors si on rajoute cela c'est vraiment honteux.  

 

 

À lire sur le même thème:

rousselot conf picotRousselot: " Descendre serait dramatique pour le club"

 

sochasnlVirage dangereux pour l'ASNL

Évaluer cet élément
(0 Votes)
Dernière modification le jeudi, 05 mai 2011 11:45

Bons plans

Ici-c-Nancy TV

Retrouvez-nous sur Facebook

L'agenda des sorties

Lun Mar Mer Jeu Ven Sam Dim
1
2
3
4
5
6
7
8
9
10
12
13
14
15
16
18