juillet 14, 2020

Le speaker de Picot s'explique

flavien logeard ici c nancy2À la mi-temps du triste ASNL-Toulouse, Flavien Logeard, speaker du stade Marcel Picot a critiqué les sifflets qui ont accompagné les joueurs aux vestiaires, certains spectateurs ont été choqués par ses propos, il s'explique dans nos colonnes...

 

En parlant de "soi-disant" supporters à l'encontre des spectateurs qui sifflaient une triste équipe de l'ASNL, Flavien s'est attiré les foudres d'une partie du public de Picot. Entretien avec un speaker qui reste avant tout un passionné de l'ASNL... 

Pourquoi avoir eu ces mots à la mi-temps ?

Croyez-moi j’étais le premier frustré à la mi-temps, maintenant il restait encore 45 minutes à l’ASNL pour se rattraper.  Si déjà moi en tant que speaker je n’y crois plus à ce moment-là, c’est inquiétant. Après je suis d’accord que les supporters n’ont pas de moyen de montrer leur mécontentement, je n’attendais pas non plus des applaudissements! Mais comme on dit : " C'est à la fin du bal qu'on paie les musiciens" et je n’ai rien dit quand le public a sifflé à la 90ème minute… J’ai voulu piquer les supporters à vif pour les remobiliser, et aussi les faire réagir.  

Avec le recul, est-ce que vous regrettez ?

Je regrette surtout le résultat de ce match, je regrette aussi de ne pas avoir réussi à faire comprendre le fond de ma pensée. Le but n’était pas de me mettre quiconque à dos, vous imaginez bien... Je suis avant tout un supporter de l’ASNL, j’ai payé mes abonnements pendant des années, je connais donc le budget, mais aussi l’organisation que cela représente d’être supporter et parfois j’ai aussi été déçu et en colère. Cette mission de speaker me tient vraiment à cœur, j’aime l’Asnl. J’ai encore beaucoup de choses à apprendre de mon rôle dont peut être de tourner sept fois ma langue dans ma bouche avant de parler. Mais je suis quelqu’un de vrai et je suis un véritable passionné.

Pensez-vous qu'en dehors des groupes de supporters, l'ASNL n'est pas assez soutenue à Marcel Picot ?

 Je pense que non, l’ASNL est soutenue et on en a la preuve toutes les deux semaines à Picot, maintenant je pense que ce n’est pas encore dans nos habitudes à nous Lorraines et Lorrains de chanter pendant un match complet (comme on peut le voir à Lens ou Saint-Etienne…) sauf pour les groupes de supporters, c’est une véritable épreuve physique. J’ai beaucoup de respect pour les différents kops de l’ASNL, car pour certains ils consacrent une partie de leur vie pour les rouges et blancs et pour moi en tant que speaker ils sont un véritable soutien pour mettre l’ambiance dans les tribunes. Pour autant je ne dénigre pas les autres supporters. Personnellement je n’étais pas debout pendant 90 minutes à chanter quand je venais au stade en tant que supporter. Il ne faut pas oublier qu’il s’agit avant tout d’un sport et donc d’un loisir, venir à Picot a toujours été un plaisir pour moi, c’est un rendez-vous conviviale où j’aime retrouver les mêmes personnes depuis des années.


 


Évaluer cet élément
(0 Votes)
Dernière modification le mardi, 21 février 2012 10:39

Bons plans

Ici-c-Nancy TV

Retrouvez-nous sur Facebook

L'agenda des sorties