Grand Nancy. Violences dans un hôtel de Houdemont : la mise en cause écrouée

Grand Nancy. La police a interpellé lundi dans un hôtel de la porte sud a Houdemont, une femme, soupçonnée d'avoir retenu et violenté une quinquagénaire, ainsi que deux complices présumées. La mise en cause a été placée en détention provisoire.
menottesRL
photo d'illustration

Les faits se sont déroulés lundi vers 14 heures à l’hôtel IBIS Budget Porte Sud à Houdemont. Ce jour-là, les policiers interpellaient dans une chambre une femme qui retenait contre son gré une autre femme retrouvée allongée et enveloppée complètement nue dans une couverture (notre article de mardi 29 septembre).

La victime présumée âgée de 52 ans était retrouvée « complètement prostrée, consciente, mais faible » nous avait précisé une source policière ce mardi. Blessée, elle était conduite à l’hôpital central à Nancy pour y être examinée et s'était vue délivrer une ITT supérieure à 8 jours, cette dernière présentant plusieurs fractures dont une du fémur. La tortionnaire présumée âgée de 49 ans était interpellée puis placée aussitôt en garde à vue à l’hôtel de police ainsi que deux de ses complices présumées, des jeunes femmes âgées de 21 et 24 ans, originaires de Pont-Saint-Vincent. 

Présentées devant un magistrat ce mercredi, les deux complices présumées, des femmes âgées de 21 et 24 ans ont été mises en examen, mais laissées libres sous contrôle judiciaire. Une information judiciaire a été ouverte mercredi. La mise en cause principale a été placée en détention provisoire le temps d'investigations supplémentaires.