Vol de cuivre et dégradations à la MJC Bazin : le maire de Nancy déplore un « acte de vandalisme inacceptable »

Nancy et région. Le chantier de la MJC Bazin située à Nancy a été la cible ce week-end de cambrioleurs, une plainte a été déposée. Conséquence de ce cambriolage, un report de la date initiale de réouverture de la MJC.  

nancy

Mauvaise surprise, dimanche 30 août à la MJC Bazin, l'établissement propriété communale accueillant l’association éponyme, a été victime d’un vol de cuivre et de dégradations qui ont provoqué d’importants dégâts des eaux dans l’ensemble des bâtiments.

Laurent Henart, Maire de Nancy a réagi dimanche dans un communiqué "condamn(ant) avec la plus grande fermeté cet acte de vandalisme inacceptable qui pénalise les activités de la MJC Bazin, son projet associatif, ses centaines d’usagers et d’adhérents et porte atteinte au remarquable travail des entreprises intervenant sur ce chantier de restructuration". 

Effet direct du cambriolage, la réouverture de l'établissement -dont les travaux s'achevaient- initialement prévue le 15 octobre devra être reportée. "Cet événement consternant vient bouleverser la reprise des activités de l’association. Il est également préjudiciable aux nombreuses associations de quartier qui évoluent autour de la MJC et sont régulièrement accueillies dans ses locaux" ajoute la Ville de Nancy. "Dans une situation budgétaire particulièrement tendue, la Ville de Nancy a engagé 1,1 million d’euros pour l’agrandissement et la rénovation des locaux de cet équipement de première importance".

Laurent Hénart, Patrick Baudot, adjoint en charge de la jeunesse, des sports et de la vie associative, et Emmanuelle Euvrard Peureux, conseillère municipale déléguée, ont exprimé leur solidarité aux personnels et ont annoncé une mobilisation, aux côtés des services de la Ville de Nancy, "pour mettre en oeuvre toutes les mesures provisoires appropriées de nature à permettre la reprise des activités des associations du quartier et notamment de la MJC Bazin".