Grand Nancy : le braqueur présumé de retour pour faire le plein

GRAND NANCY. Un Toulois a été placé en garde à vue ce mercredi à l’hôtel de police de Nancy, il est suspecté d’être l’auteur d’une tentative de vol à main armée commis dans une station essence de Villers-lès-Nancy.
Police4creditDGPNSicop
photo illustration DGPN

C’est une affaire résolue par la brigade criminelle de la sûreté départementale de Nancy dont les faits remontent au 25 octobre 2014 à 20 h, ce soir-là, une tentative de vol à main armée était commise au boulevard des Aiguillettes à Villers-lès-Nancy (Notre article à lire ici). Au sein de la station Total, un pompiste âgé d’une trentaine d’années voyait un homme faire irruption dans son commerce armé d’une arme de poing pour le braquer. Selon les déclarations de la victime de l’époque, l’homme habillé d’une doudoune et d’une capuche recouvrant partiellement son visage a ensuite réclamé la caisse à plusieurs reprises en proférant des menaces réitérées. Le pompiste n’ouvrant pas la caisse, le braqueur avait fait demi-tour pour prendre la fuite. L’enquête permettra de s’affiner grâce aux souvenirs du pompiste qui s’est remémoré un individu suspect rentré peu de temps avant les faits probablement pour repérer les lieux. Cette information permettait à la police d’émettre un premier signalement. Enfin, le braqueur présumé était ensuite formellement identifié après les faits à deux reprises dans cette même station alors qu’il effectuait un plein de carburant en compagnie de jeunes femmes.

L’exploitation des plaques d’immatriculation relevées grâce au système de surveillance vidéo du commerce permettait d’identifier un Toulois de 36 ans qui était convoqué ce mercredi à la brigade criminelle puis placé en garde à vue. Selon les informations communiquées par la police l’homme défavorablement connu des services et connu pour être toxicomane n’a pas reconnu les faits dont il est accusé. Si le braqueur présumé nie toute implication, « la victime le reconnait formellement, elle était d’ailleurs très choquée au moment des faits et encore maintenant », assure la police. Le braqueur présumé doit être présenté ce jeudi face à un magistrat.