Violences sur une personne handicapée à Metz : une ado enceinte placée en détention provisoire

Nancy et région. Une adolescente de 14 ans enceinte de quatre mois a été mise en examen et placée en détention provisoire mardi après-midi à Épinal pour des faits commis en avril dernier à Metz à l’encontre d’une personne en situation de handicap.

 menottesRL

Mise en examen pour « enlèvement, séquestration et violences » et laissée libre sous contrôle judiciaire, une jeune fille qui n’avait pas respecté ses obligations en fuguant à plusieurs reprises d’un centre éducatif fermé du nord de la France a été placée en détention provisoire ce mardi après-midi à Épinal, rapporte dans ses colonnes le Républicain lorrain. Les faits reprochés s’étaient déroulés entre le 17 au 19 avril 2014 à Metz, l’adolescente avait pendant deux jours séquestré avec des complices et sous la menace d’un couteau une personne handicapée pour lui voler de l’argent. La victime avait été torturée avec des câbles, des cigarettes lui occasionnant des brûlures et autres sévices.

Une « mesure rarissime »

L’adolescente de 14 ans, aujourd’hui enceinte d’une quinzaine de semaines, a été placée en détention provisoire à la maison d’arrêt d’Épinal, le seul établissement pénitentiaire en Lorraine qui dispose de cellules spéciales pour les mineurs de moins de 16 ans suite à une décision du juge des libertés et de la détention. Il s'agit d'une « mesure rarissime » a souligné au quotidien Fadila Doukhi, une responsable syndicale pénitentiaire.