Nancy : cinq présentations au parquet après l'opération anti-drogue

Nancy. Une soixantaine de policiers a procédé mardi en début d'après-midi à une vague d’interpellations sur le secteur de la rue Saint-Nicolas à Nancy, afin de mettre fin à un vaste deal de rue. Neuf personnes ont été placées en garde à vue jusqu'à vendredi matin.

police
La Police était intervenue en nombre mardi rue Saint-Nicolas à Nancy. photo d'illustration.

Une surveillance accrue du quartier durant trois semaines avait permis aux policiers d'observer une trentaine de ventes illicites par jour par des gens souvent attablés devant un bar et d'autres qui se rendaient dans une boucherie et un bar de la rue Saint-Nicolas. Ce mardi, l'enquête menée par les hommes de la sûreté départementale dirigée par le commissaire Kotnik franchissait une seconde étape avec l'intervention d'une soixantaine de fonctionnaires de la sureté départementale complétés par les effectifs du service de sécurité et de proximité, les BAC, la brigade canine, le groupe de sécurité publique et l'assistance de trois maîtres chien.

Cinq présentations, quatre remises en liberté

Entre 12h30 et 14h00, un vaste contrôle d'identités était effectué dans les rues Saint-Nicolas, Général Drouot et Charles III bouclées par les forces de l'ordre à cette occasion. Une intervention à la suite de laquelle, neuf personnes ont été interpellées parmi lesquelles l'organisateur du trafic, six dealers ainsi que le gérant du bar PMU et celui de la boucherie voisine. Une longue garde à vue était ensuite menée par les enquêteurs, une garde à vue qui en matière de lutte contre les stupéfiants peut durer jusqu’à 96 heures. Cinq personnes ont été présentées au parquet ce matin et quatre individus jusqu'alors placés en garde à vue ont été remis en liberté. Les services de police n'ont pas souhaité communiquer l'âge des personnes présentées devant le magistrat.