Opération anti-drogue à Nancy : neuf interpellations dont deux gérants de commerce

Nancy. Neuf personnes ont été placées en garde à vue suite à un coup de filet effectué ce mardi dans le quartier de la rue Saint-Nicolas à Nancy.
Hotelpolice
L'enquête menée par les hommes de la sûreté départementale dirigée par le commissaire Kotnik a permis l'interpellation de neuf individus - photo d'archives www ici c nancy fr

L'opération s'est déroulée mardi entre 12h30 et 14h00 dans le secteur de la rue Saint-Nicolas et de la rue Charles III à Nancy, un créneau horaire pas choisi au hasard selon la police s'agissant du moment de la journée où les activités illicites battent leur plein dans le quartier. Le dispositif a mobilisé de nombreux policiers qui ont pris soin de boucler le secteur avant d'effectuer un vaste contrôle d'identités dans les rues Saint-Nicolas, Génral Drouot et Charles III.  Les forces de l'ordre ont ainsi contrôlé toutes les personnes en situation d'achat ou de vente ce qui a permis d'identifier par ailleurs quelques personnes sans papier.

Une surveillance bénéfique

Cette vaste opération de police, rassemblant une soixantaine de fonctionnaires dont les policiers de la sureté départementale en premier niveau d'observation et d'intervention accompagnés par les effectifs du service de sécurité et de proximité, les BAC, la brigade canine, le groupe de sécurité publique et l'assistance de trois maîtres chien, est l'aboutissement d'une enquête ouverte il y a environ quatre semaines alimentées par différents canaux. L'enquête a été menée par les hommes de la sûreté départementale dirigée par le commissaire Kotnik. Une surveillance accrue du quartier durant trois semaines qui a permis aux policiers d'observer une trentaine de ventes par jour par des gens souvent attablés devant un bar et d'autres qui se rendaient dans une boucherie, mais aussi de nombreux va-et-vient entre la boucherie et le bar. 

Des commerçants impliqués

Neuf personnes ont été interpellées parmi lesquelles l'organisateur du trafic, six dealers ainsi que le gérant du bar PMU et celui de la boucherie voisine. L'intervention de police ayant conduit à pénétrer dans le premier établissement où des contrôles ont été réalisés et des produits stupéfiants retrouvés au sol. Dans ce même bar, au cours de la perquisition « plusieurs milliers d'euros ont été retrouvés dans un frigidaire » a révélé Nicolas Jolibois, directeur départemental de la sécurité publique au cours d'une conférence de presse organisée ce mardi après-midi. Dans ce commerce, ont également été découverts un grand nombre de cartouches de cigarettes provenant du Luxembourg et qui étaient vendus sous le manteau. Dans la boucherie voisine, une arme de poing, une cinquantaine de grammes d’héroïne ont été découverts ainsi que du cannabis alors que dans le domicile du gérant situé rue Saint-Nicolas les policiers ont mis la main sur plusieurs milliers d'euros. L'enquête va se prolonger a précisé le DDSP, les neuf individus placés en garde à vue sont âgées de 25 à 35 ans. Des perquisitions étaient encore en cours ce mardi après-midi.