Drame de l'A33 : un problème mécanique en cause ?

Nancy- Un problème mécanique pourrait être la cause du dramatique accident qui a eu lieu lundi en fin d'après-midi sur l'A33 à Villers-lès-Nancy.
crs
photo d'illustration www ici c nancy fr 

Un problème mécanique pourrait être la cause du dramatique accident qui a coûté la vie à un bébé de neuf mois lundi en fin d'après-midi sur l'A33 à hauteur de Villers-lès-Nancy dans le sens Nancy vers Lunéville. Selon les premiers éléments de l'enquête confiée à la CRS autoroute de Champigneulles, le monospace doublait un poids lourd quand un problème mécanique serait survenu faisant perdre le contrôle du véhicule au conducteur qui était accompagné de ses 5 enfants et de sa femme. Le véhicule est venu percuter le camion avant de faire plusieurs tonneaux sur la chaussée durant lesquels un bébé de neuf mois a été éjecté du véhicule. Ce dernier a été retrouvé à une cinquantaine de mètres du monospace qui s'est immobilisé sur le toit à travers les voies de circulation. Pneu éclaté, train avant gauche qui a lâché ? À ce stade de l'enquête, les policiers n'étaient pas en mesure de répondre à cette question. Malgré les efforts des secours, le bébé de neuf mois est décédé sur les lieux de l'accident.

Le père placé en garde à vue

Les occupants du monospace, qui était chargé,sont originaires du Haut-Rhin selon les premiers éléments que nous a communiqué la CRS Autoroute selon laquelle la famille revenait du sud de la France. Une femme de 34 ans et ses quatre enfants âgés de 14, 11, 6 et 4 ans ont été transportés au CHU de Nancy-Brabois, leurs jours ne seraient pas en danger. Le conducteur et père de famille, âgé de 42 ans, a été placé en garde à vue afin de permettre aux enquêteurs de connaître précisément les circonstances de ce drame, notamment pour s'assurer la place de chacun dans le véhicule, mais aussi si chaque enfant possédait un siège dans le véhicule, un point sur lequel les policiers ont un gros doute. Le dépistage d'alcoolémie s'est avéré négatif alors que des prélèvements sanguins ont été effectués pour déterminer la présence ou non de stupéfiants. Cet accident a provoqué la fermeture de l'A33 durant une bonne heure engendrant jusqu'à 11 kilomètres de bouchon.