Nancy : Lidl condamné pour licenciement abusif

Licenciée en 2012 après avoir été suspectée par son employeur d'avoir volé un pain au chocolat d’une valeur de 0,39 euro. Une caissière de Lidl Houdemont a réussi a condamné la chaîne de hard discount pour licenciement abusif et obtenu 8.800 euros de dommages et intérêts.

code travail
photo d'illustration

Les faits remontent à 2012, Sarah une caissière de Lidl Houdemont âgée de 27 ans lors des faits était licenciée par son employeur pour « faute grave, sans préavis ni indemnité ». Motif ? La caissière embauchée en CDI deux ans plus tôt et après une quarantaine de CDD avait consommé à deux reprises selon l'entreprise « un pain au chocolat » d’une valeur de 0,39 euro chacun sans les enregistrer en caisse. 

Le Conseil des prud’hommes de Nancy a rendu son délibéré fin septembre et la jeune femme a obtenu 8 800 euros de dommages et intérêts pour ce licenciement considéré comme abusif.