Agression filmée de Nancy : la mère de l'auteure avait posté la vidéo

Nancy- C'est suite à une mésentente avec sa fille que la mère de la mise en cause a décidé de diffuser la vidéo qui a fait le tour de la toile tout ce week-end...
AgressionNancyPep2
capture d'écran de la vidéo

C'est assurément le fait du week-end, l'agression filmée dont a été victime une jeune femme de 20 ans légèrement handicapée a beaucoup fait parler tout ce week-end largement au-delà de la région nancéienne. Les faits s'étaient déroulés le dix septembre dernier au parc de la Pépinière à Nancy, seule sur un banc, la victime avait été moquée, insultée et frappée à deux reprises par une adolescente entourée de ses amis amusés de la situation. Une vidéo choquante qui a provoqué un véritable tollé sur la toile menant à un lynchage de l'auteure principale à son tour moquée et insultée alors que des informations personnelles circulent allégrement sur les réseaux sociaux.  

Présentée devant un juge pour enfants

Vendredi en fin de journée, la mise en cause a été placée en garde à vue ainsi que trois de ses amies, dont celle qui a filmé l'agression. Si ses trois compères ont été libérés samedi en fin de journée, la mise en cause, âgée de 15 ans, a vu sa mesure de garde à vue prolongée avant d'être présentée dimanche vers 16h devant un juge pour enfants. À l'heure où nous écrivons ces lignes, l'issue de la présentation n'était pas encore connue, toutefois selon une source proche de l'enquête, la certitude est que la juge va décider de l'ouverture d'une information judiciaire provoquant de fait la poursuite des investigations. Selon cette même source, l'auteure des faits pourrait être placée en foyer.

La vidéo diffusée par la mère !

Selon le parquet de Nancy, durant sa mesure de garde à vue, la mise en cause et ses trois amies ont reconnu les faits devant les policiers du groupe d'appui judiciaire. Fait nouveau et pas des moindres, selon une source proche de l'enquête que nous avons contactée, la vidéo de l'agression a été diffusée sur Facebook suite à une mésentente familiale par la mère de la mise en cause qui voulait montrer aux copines de sa fille « qu'elle n'était pas aussi parfaite qu'elle voulait le prétendre ! », l'information est passée largement au-delà du cercle amical...

=> À lire : Nancy : Quatre gardes à vue après une agression gratuite filmée à la pépinière