Nancy : un individu cherche à tuer un policier à coups de sabre japonais

NANCY. Un individu a tenté de tuer un gardien de la paix ce matin à Nancy.

Hotelpolice

Les faits se sont déroulés ce matin aux alentours de 10 heures dans le secteur de la tour Thiers à Nancy. Un individu qui déambulait les yeux hallucinés et un sabre japonais à la ceinture rue Raymond Poincaré a attiré l’attention d’un adjoint de sécurité en repos qui alertait immédiatement ses collègues du commissariat du boulevard Lobau. Une présence qui inquiétait deux agents de la voirie qui prévenaient également la police. Un équipage de police secours arrivait rapidement sur place, mais les policiers à peine sortis de leur véhicule sérigraphié, l’individu prenait son sabre à la main pour foncer droit sur les fonctionnaires. Ces derniers, surpris, étaient obligés de reculer tout en faisant usage de gaz lacrymogène pour tenter vainement de le neutraliser. L’auteur des faits s’est alors dirigé sur l’un des fonctionnaires qui chutait une première fois au sol avant de se relever rapidement, mais en voulant échapper à son agresseur en reculant, le policier était rattrapé par ce dernier qui le faisait chuter au sol pour lui asséner « plusieurs grands coups de sabre » nous a précisé la police. 

L'homme voulait "buter un flic"

Les autres policiers sur place parvenaient à maîtriser l’individu permettant son interpellation et son placement en garde à vue à l’hôtel de police. Durant le trajet, le mis en cause a répété à plusieurs reprises « qu’il voulait buter un flic » alors « (qu’)un couteau de boucher était retrouvé dissimulé sous ses vêtements dans son dos » nous a indiqué la police.

Le policier âgé de 39 ans blessé a été transporté à l’hôpital où il a subi une lourde opération suite à des blessures importantes à la paume de la main droite, il présente également des plaies à la cuisse. 

Concernant l’auteur des faits, il a déjà effectué plusieurs séjours en hôpital psychiatrique, il est également connu pour être un toxicomane et pour des faits de violences volontaires avec arme. Originaire du Plateau de Haye à Nancy, il a 49 ans.

L’enquête est menée par la sûreté départementale. La police a tenu à saluer les « très bons réflexes des policiers dans un contexte particulièrement difficile, mais aussi également des agents de voirie ».