La voiture s’encastre contre un poids lourd : une conductrice désincarcérée

Nancy et région. Un accident de la circulation s'est déroulé ce matin peu avant 7 heures sur la RD 674 impliquant un poids lourd et un véhicule léger à hauteur de Moncel sur Seille (54) en direction de Mazerulles. Blessée la conductrice a été transportée à l'hôpital central de Nancy.
SDIS54.A
photo d'archives www ici c nancy fr

La collision a été violente et les secours appelés en conséquence. Aujourd'hui vers 7 h, un accident de la circulation est survenu sur la RD 674 (l'ancienne RN74) impliquant un poids lourd et un véhicule léger. Les secours de Châteaux-Salins ont été les premiers sur les lieux, très rapidement rejoints par des équipes de sapeurs-pompiers du SDIS 54. Au total, une vingtaine de sapeurs-pompiers dont un médecin et un infirmier étaient présents sur les lieux.

Miraculeusement en vie...

Indemne, mais « choqué », le conducteur du poids lourd âgé de 43 ans a été pris en charge par la gendarmerie alors que les secours ont oeuvré pendant près d'une heure pour désincarcérer la conductrice âgée de 37 ans de son véhicule. Considérée miraculeusement comme « blessée léger », la trentenaire a été transportée par les secours du SDIS 57 à l'hôpital Central de Nancy, mais n'a pas été médicalisée.

Sur cette route fréquentée à cette heure matinale, le choc entre les deux véhicules a été violent, la voiture a été complètement « broyée », « pulvérisée » nous indique une source judiciaire proche de l'enquête alors que la conductrice n'est que légèrement blessée ! Un « miracle » nous indique unanimement les gendarmes et les secours qui n'ont constaté que des dégâts matériels. Que s'est-il passé sur cette route départementale ? Si l'enquête est encore en cours et que des auditions se poursuivent, les gendarmes chargés de l'enquête évoquent en début d'après-midi la thèse probable « d'une erreur d'appréciation de la conductrice » qui aurait vraisemblablement coupé la route au poids lourd circulant dans le sens inverse. Les dépistages toxicologiques se sont révélés négatifs.

La route n'est pas particulièrement accidentogène nous explique-t-on encore, mais cet itinéraire bis est un axe excessivement fréquenté, un facteur qui multiplie les risques d'accident. 

Ce matin, la circulation a été perturbée, la brigade de gendarmerie de Seichamps a assuré un dispositif de sécurité.