Grand Nancy : la victime aurait reçu au moins 25 coups de couteau

GRAND NANCY. L'enquête sur la tentative d'homicide volontaire qui s'est nouée mardi soir dans un foyer de Vandoeuvre-lès-Nancy se poursuit. Les enquêteurs de la brigade criminelle de Nancy cherchent à comprendre les motifs de l'altercation entre les deux hommes originaires de Géorgie.

TGINCY
L'auteur présumé des coups de couteau était présenté en fin d'après-midi devant un juge d'instruction du tribunal de Nancy - crédit www ici c nancy fr

Les faits s'étaient déroulés mardi vers 21h30 dans un studio du foyer Sonacotra situé 16 Boulevard Barthou à Vandoeuvre-lès-Nancy, deux hommes avaient eu un "différend" qui avait dégénéré, l'un des deux poignardant le second individu. L'agresseur avait alors été interpellé ainsi que sa mère qui logeait dans le studio où s'était déroulé la sauvage agression à l'arme blanche. La victime était transportée au CHU de Nancy dans un état grave. (Notre article du mercredi 4 décembre : Vandoeuvre-lès-Nancy : poignardé de 20 coups de couteau)

Aucun organe vital touché

L'auteur présumé des coups de couteau a été présenté aujourd'hui à 17h30 devant un juge d'instruction accusé du chef de tentative de meurtre, sa mère a été remise en liberté, a-t-on appris, aujourd'hui de source policière. Concernant les raisons qui pourraient expliquer cette lutte ensanglantée, l'agresseur âgé de 33 ans, sans domicile fixe admet simplement avoir eu une altercation avec la victime, sans reconnaitre la tentative de meurtre. La victime ne souhaite pas parler, "son état de santé rend l'audition difficile" explique la police. L'homme aurait reçu au moins 25 coups de couteau et aurait subi depuis son hospitalisation deux interventions chirurgicales. Touché aux jambes, au dos, au visage et au thorax à l'arme blanche, aucun organe vital n'a miraculeusement été atteint. L'auteur a eu quelques estafilades très légères ne nécessitant pas d'hospitalisation. L'enquête confiée à la brigade criminelle de Nancy se poursuit.