Nancy: il tue et jette sa locataire par la fenêtre

Nancy- Un homme de 46 ans a avoué avoir tué une locataire qui ne payait plus ses loyers depuis quelques mois, a-t-on appris, de source policière...

ruedelacollineLes faits se sont déroulés le 15 août dans un immeuble de la rue de la Colline. ici c nancy fr / google street view

 Les faits débutent le 15 août rue de la Colline à Nancy où une femme âgée de 47 ans était retrouvée défenestrée du 04e étage de son appartement. Les policiers s'étaient orientés rapidement vers un suicide, d'autant plus que la victime était connue pour son état dépressif. Rebondissement lundi matin vers 06h30, quand un homme de 42 ans originaire de Raon-L'Étape appelle l'hôtel de Police de Nancy déclarant aux forces de l'ordre avoir fait un mauvais rêve dans lequel il étranglait une de ses locataires. Un rapprochement était rapidement effectué avec la défenestration du 15 août et des policiers du commissariat de Nancy prenaient la direction de Raon-L'Étape pour interpeller l'individu qui sera ramené immédiatement au commissariat de Nancy où il a été placé en garde à vue le lundi 19 août à dix heures.

Devant les enquêteurs, l'homme, chauffeur de taxi, s'est contenté dans un premier temps d'expliquer qu'il s'agissait d'un rêve et qu'il était victime de trous noirs se voyant juste étrangler une femme et la jeter par la fenêtre, ne donnant aucun détail. Lors de sa dernière audition, ce mercredi matin et avant d'être présenté devant un magistrat, le mis en cause a avoué avoir escaladé un échafaudage qui se trouvait autour de l'immeuble, car il voulait parler à sa locataire qui ne lui payait plus ses loyers depuis plusieurs mois. Ne possédant pas les clés de l'appartement, il est rentré par la fenêtre laissée ouverte. Dans l'appartement, il aurait pris peur, car sa locataire l'avait reconnu puis l'a étranglée avant de décider de la jeter par la fenêtre. L'homme, connu des services de Police pour des faits mineurs, a été écroué cet après-midi, une information judiciaire a été ouverte. Une autopsie a été effectuée mardi après-midi, confirmant la présence de marques sur le corps de la victime ne provenant pas de la défenestration.

Évaluer cet élément
(0 Votes)