Nancy: cambriolage par vengeance

Nancy: Par vengeance, un individu a cambriolé un logement où il s'est fait prendre en flagrant délit, les victimes ont aussi été placées en garde à vue...

menottesRL

Le jeudi 24 juillet un habitant de la Rue des cristalleries à NANCY observe depuis sa fenêtre le manège de deux individus au comportement suspect, pressentant des événements délictueux il filme la scène au moyen d'une caméra. Ainsi voit-il les deux malandrins soulever l'un des volets d'une maison voisine, briser une vitre, puis repartir se cacher. Aussitôt il compose le 17 et signale les faits à l'hotel de Police. Le deux cambrioleurs n'ayant remarqué aucun mouvement dans la maison, repassent à l'action, l'un faisant le guet dans un premier temps, l'autre pénêtrant à l'intérieur de l'habitation. Les deux malfrats ressortent en emportant console de jeux et jeux video ainsi que les clefs d'un véhicule stationné devant la maison cambriolée. À la vue du véhicule de la BAC les deux individus se séparent l'un s'enfuyant à pied pour se cacher dans une rue adjacente où il sera arrêté, l'autre au volant du véhicule des personnes victimes du cambriolage. Roulant à vive allure et refusant d'obtempérer aux injonctions des policiers qui l'invitent à s'arrêter, il perd le contrôle de la voiture qu'il a volé, monte sur le trottoir en éclatant deux de ses pneumatiques et finit sa course en emboutissant deux véhicules en stationnement à l'angle des Rue Sainte Catherine et GUIBAL.

Le domicile des victimes cambriolé à deux reprises

Interpellé sur les lieux de l'accident l'individu est placé en garde à vue pour vol avec effraction, refus d'otempérer, défaut de permis de conduire, mise en danger de la vie d'autrui et vol de véhicule. Il s'agit d'un mineur connu des service de Police, en fugue d'un foyer où il avait été placé à BAR LE DUC. Lui et son complice un majeur de 35 ans qui l'accompagnait dans ce cambriolage ont reconnu les faits. Lors de son audition le mineur délinquant déclarera avoir déja cambriolé ses victimes le 15 Juillet 2013 à la même adresse, par représaille suite à un litige concernant une transaction. Au cours de ce premier cambriolage il avait volé le même véhicule, au volant duquel il s'était fait arrêté à SENS par la Gendarmerie, laquelle avait engagé une procédure Judiciaire à son encontre. Le véhicule avait été restitué aux victimes. Le mineur a déclaré aux enquêteurs de la brigade criminelle avoir le 23 Juillet 2013 fait les frais d'une expédition punitive commise par les personnes cambriolées au cours de laquelle il avait reçu des gifles et des coups de barre de fer. Cette agression l'aurait par vengeance motivé à recambrioler ses victimes. Les enquêteurs de la Brigade Criminelle ont placé le 25 juillet les deux victimes du cambriolage âgées respectivement de 23 et 28 ans en garde à vue, elle ont fini par reconnaitre les faits de violences commis sur la personne du mineur et font l'objet d'une convocation en justice pour le 6 décembre 2013. Le complice du jeune cambrioleur, un majeur de 35 ans qui a reconnu les faits, est ressorti libre du commissariat avec une convocation à la même date. Le jeune mineur cambrioleur à été présenté le 26 Juillet 2013 devant le Juge des enfants où il a été mis mise en examen. Il a été placé en centre éducatif fermé sous contrôle Judiciaire et remis à un éducateur.

Évaluer cet élément
(0 Votes)