L'escroc détenait 50 000 euros de pièces d'or

NANCY OUEST. Une enquête criminelle de la brigade de la sûreté de Nancy a permis d'interpeller un individu de 46 ans pour escroquerie. L'homme sans doute un peu distrait avait tenté d'escroquer deux fois de suite le même négociant.

or.pieces

C'est un fait divers comme il y en a peu, l'escroc en souhaitant escroquer deux fois de suite le même individu s'est retrouvé en garde à vue à l'hôtel de police de Nancy. Les faits remontent au 29 avril, un négociant en philatélie et numismate recherche à cette période à acheter des pièces d'or en passant des annonces dans des journaux locaux. Un premier rendez-vous est fixé avec un homme qu'il contacte ce jour-là, ce dernier affirme au téléphone avoir trouvé des pièces d'or dans un chantier. Un premier rendez-vous est fixé, le numismate achète 2 à 3 pièces, qu’il fait expertiser le jour même, les pièces sont bonnes et ils conviennent aussitôt d'un nouveau rendez-vous sur le parking de l'hypermarché Cora de Metz pour le 1er mai. La future victime s'y rend avec son épouse et le mis en cause s'installe à l'arrière du véhicule pour la transaction. L'escroc présente un pochon qui contient des pièces et avec le négociant ils conviennent d'une vente à 5000 euros. La victime tend les pièces à l'escroc et le temps de sortir les billets de son portefeuille, l'autre lui redonne un pochon qui n'est pas le bon, changé par un tour de passe-passe avec des pièces de 5 centimes d'euro. L'escroc prend alors rapidement la poudre d'escampette dans son véhicule. Coup dur pour la victime qui s'aperçoit de la supercherie qui ne déposera pas plainte avant le 4 juin, jour où il est de nouveau contacté par le même interlocuteur pour une autre transaction. 

230 pièces d'or pour une valeur 50 000 euros

Le numismate se rend à la police pour raconter sa mésaventure, cette fois-ci l'homme a rendez-vous sur le parking de l'hypermarché Cora de Toul, un dispositif de surveillance est aussitôt mis en place le 5 juin au matin. La victime est sur place est reconnait l'escroc qui passe au volant d'une voiture. L'arnaqueur est interpellé au terme d'une course poursuite à pied sur le parking de l'hypermarché. Sur l'individu, les forces de police découvrent un sac qui contenait 230 pièces d'or pour une valeur de 50 000 euros. Placé en garde à vue, il a été libéré vendredi matin après une garde à vue prolongée. Le suspect de 46 ans domicilié à Pont-à-Mousson, connu des services de police pour d'autres faits a nié les faits qui lui étaient reprochés. Les pièces ont été saisies et placées sous scellé. Le mis en cause est ressorti du commissariat avec une convocation pour le tribunal correctionel en date du 3 juillet prochain.

Évaluer cet élément
(0 Votes)
Dernière modification le samedi, 08 juin 2013 10:06