L’Université de Lorraine condamne "les actions malveillantes" du GUD Nancy

NANCY. L'Université de Lorraine envisage dépose plainte suite aux dégradations commises sur le campus Lettres et Sciences humaines de Nancy.

 univ-lorraine

Le week-end dernier, le Campus Lettres et Sciences humaines de Nancy devenait le lieu de nombreuses dégradations : vitres d'un local associatif cassées, véhicule de l'appariteur vandalisé, collage d'affiches à l'effigie du GUD à caractère homophobe. Des "événements  [quine constituent pas un fait isolé et s'ajoutent à une série initiée à l'automne dernier" précise mercredi l'Université de Lorraine dans un communiqué de presse.

"L’Université de Lorraine, par la voix de son président Pierre Mutzenhardt, fait savoir qu’elle condamne vivement ces actions qui sont cause de dégâts matériels envers des biens appartenant à l'université et à son personnel, et qui portent atteinte aux valeurs de tolérance que porte un établissement de service public."

"Face à ces agissements, l’université a systématiquement déposé plainte et reste en contact permanent avec les services de l'État (Préfecture et services de police) qui sont en charge de l'ordre public et de la protection des biens et des personnes". Ces actions malveillantes pourraient donc connaître des suites judiciaires.

Évaluer cet élément
(0 Votes)