Nancy : Refus d'obtempérer, insultes, conduite dangereuse, un chauffard interpellé

Photo d'archives - crédit ici-c-nancy.fr Photo d'archives - crédit ici-c-nancy.fr
Faits divers. Un chauffard âgé de 29 ans qui s'était soustrait à un contrôle de police pour prendre la fuite dans les rues de Nancy a été interpellé et ramené à l'hôtel de police. 

Les faits se sont produits mardi 1er novembre peu avant 7h du matin à Nancy. Plusieurs appels évoquaient la présence d'un automobiliste circulant en zigzag sur la voie publique. Alors que les policiers tentaient de procéder au contrôle sur le secteur de la rue du Haut-Bourgeois en activant le gyrophare deux tons, le chauffeur refusait d’obtempérer et parvenait à les semer dans un premier temps. L'homme n’hésitait pas à circuler en sens interdit et à griller des feux rouges puis à tenter de forcer le passage d'une rue piétonne en frottant la carroserie contre les plots métalliques. 

Finalement, le fuyard abandonnant son véhicule était interpellé par les forces de l'ordre. Ramené dans la voiture de police, il insultait les policiers puis parvenant à se détacher frappait de plusieurs coups de pied le siège du conducteur. 

En état d’ébriété manifeste, dix heures d'isolement ont été nécessaires pour auditionner le mis en cause, souligne une source policière. Néamoins les taux d'alcool dans le sang n'ont pas été mesurés, ce dernier refusant catégoriquement le dépistage d'alcoolémie et de stupéfiants. Entendu sur son refus d'obtempérer et sa conduite dangereuse au volant, il s'avérait qu'avant son interpellation par les forces de police, ce dernier avait provoqué un accident de la voie publique au volant de son véhicule. En outre, il roulait sans permis de conduire, sans contrôle technique et sans assurance et qu'il se trouvait en situation irrégulière sur le territoire français.

L'homme domicilié à Saint-Max âgé de 29 ans, doit être présenté jeudi 3 novembre 2022 devant un magistrat du tribunal judiciaire de Nancy dans le cadre d'une convocation sur procès-verbal (CPPV) avec contrôle judiciaire.