Nancy : dégradations d'un bus, un passager placé en garde à vue

Meurthe-et-Moselle. Deux passagers d'un bus, fortement alcoolisés, ont été raménés à l'hôtel de police de Nancy. 

Les policiers sont intervenus, dimanche 23 octobre tôt dans la matinée vers 8 h 20, pour des faits impliquant deux passagers d'un bus. D'après les éléments, les deux voyageurs en état de forte ébriété avaient déjà exprimé leur colère en cherchant à descendre de l'autobus à proximité de la gare routière de Nancy. Sous l'effet de l'alcool, ces derniers auraient d'abord confondu le bouton "arrêt demandé" avec le bouton tactile de forme circulaire permettant l'ouverture des portes. Les vociférations des deux compères allaient être interrompues par le chauffeur qui se déplaçait jusqu'à eux pour actionner le bon dispositif. La suite allait s'avérer du même acabit, les deux hommes perdant l'équilibre en sortant du véhicule pour s'échouer sur le bitume. Furieux, l'un des deux allait se relever armé d'une bouteille pour frapper les vitres du bus occasionnant des dégradations. Un projectile était lancé en direction du chauffeur. 

Une alcoolémie massive

Les deux fauteurs de troubles, tous les deux SDF en état d'alcoolémie, ont été ramenés à l'hôtel de police de Nancy. Des poursuites ont seulement été engagées à l'encontre de l'auteur présumé des dégradations et des insultes envers le chauffeur. Placé en garde-à-vue ce même individu -dont les résultats sanguins révélaient une alcoolisation massive avec un taux de 3,82 g/l de sang- s'avérait également en possession de deux cartes de carburant et des objets résultant volés sur le secteur de l’hôpital de Brabois. 

Le mis en cause présumé devait faire l'objet d'une présentation mercredi devant un magistrat du tribunal judiciaire de Nancy dans le cadre d'une comparution immédiate.