Vélos volés au club de triathlon de Laneuveville : un récidiviste condamné

Photo d'illustration / crédit ici-c-nancy.fr Photo d'illustration / crédit ici-c-nancy.fr
Un quadragénaire a été condamné, le 8 septembre, au tribunal de Nancy, à six mois de prison pour des vols de vélos. Les faits ont été commis un an plus tôt, au sein d'un local associatif à Laneuveville-devant-Nancy. 

Au terme de minutieuses investigations de la brigade des atteintes aux biens (BAB), un homme âgé d’une quarantaine d’années a été extrait la semaine dernière de la prison de Nancy-Maxéville pour des faits de vols de vélos . Les faits remontent à septembre 2021 lorsque le local du club de triathlon de Laneuveville-devant-Nancy avait essuyé un vol de plusieurs vélos. A peine quelques mois plus tard, en décembre 2021, l'un des propriétaires des vélos volés qui avait reconnu son cyclo sur le site de petites annonces en ligne "Leboncoin" et s'était rendu à Epinal, la commune de la vente. Il s'était entretenu avec le vendeur et lui avait montré une preuve d'achat attestant de la propriété de l'objet. Le vendeur expliquait l'avoir acheté d'occasion, un peu plus tôt, sur le même site de vente et informait la victime d'en avoir acheté deux. 

Près d'un an après les faits, le véritable auteur du vol, identifié par les services de police, a été entendu au commissariat central de Nancy. Il s'agit d'un quadragénaire, toxicomane, qui a reconnu les faits. Il purgeait d'ailleurs une peine de prison au sein de la prison de Nancy - Maxéville pour le vol de trois vélos.

Présenté dans le cadre d'une procédure de « CRPC-déferrement » (comparution sur reconnaissance préalable de culpabilité) le 8 septembre 2022 devant un magistrat du tribunal de Nancy, le mis en cause a été condamné à six mois de prison ferme supplémentaire. 

 
L'appel à victimes :

La direction départementale de la sécurité publique de Meurthe-et-Moselle a lancé hier, dimanche 11 septembre 2022, un appel à victimes. Suite à des vols en flagrant délit et aux saisies menées lors des enquêtes et des perquisitions sur le département, la police dispose d'un stock de vélos actuellement entreposés à l'hôtel de police de Nancy dont les propriétaires n'ont pas identifiés. Les photographies sont consultables sur le site de la préfecture de Meurthe-et-Moselle en cliquant ici.